HERMAPHRODITE

Hermaphrodite (gr. Ἑρμαφροδιτος; Lat Hermaphroditus) était un être fabuleux qui réunissait les deux sexes dans un même corps.

Hermaphrodite du Louvre
Hermaphrodite Borghese
© Musée du Louvre

Son nom rappelle ses origines car il est le fils d'Hermès et d'Aphrodite. Il hérita à sa naissance de la beauté de ses deux parents et ce bel éphèbe fut élevé par les nymphes sur le mont Ida de Phrygie.

Ce Dieu fut appelé Hermaphrodite d'un nom composé de celui de son père et de celui de sa mère. Quelques-uns prétendent que ce Dieu se montre aux hommes à certaines époques ; que son corps est un mélange d'homme et de femme ; en effet, il a toute la beauté et la mollesse du corps d'une femme, en même temps que son aspect a quelque chose de mâle et de rude. D'autres considèrent ces productions comme des monstruosités rares, et qui présagent tantôt des biens, tantôt des maux. (Bibliothèque Historique : IV, 6, 5 trad. Hoeller)

Quand il eut une quinzaine d'année il partit pour découvrir le monde et ses pas l'entrainèrent en Asie Mineure où il visita d'abord la Lydie. Un jour qu'il était en Carie il découvrit une belle fontaine près d'Halicarnasse. Quand Salmacis, la nymphe de la source, le vit elle en tomba follement amoureuse.

Salmacis était une naïade qui n'aimait rien faire ni chasser ni tirer à l'arc, ni courir dans les montagnes et seule la solitude et l'oisiveté lui plaisaient; c'était sans doute la seule nymphe qui ne connaissait pas Artémis.

Malgré tous ses efforts elle ne parvint pas à séduire le jeune homme;

"Bel enfant, lui dit-elle, croirai-je que tu sois un mortel ? es-tu dieu ? Si tu l'es, je vois sans doute l'Amour, ou, si c'est à une mortelle que tu dois le jour, ah ! combien heureuse est ta mère ! combien heureux ton frère et ta soeur, si tu as une soeur ! heureuse encore la nourrice qui t'a donné son sein ! mais heureuse surtout, et mille fois heureuse celle que l'hymen a rendu ta compagne, ou celle que tu trouveras digne de ce bonheur ! Si ton choix est déjà fait, permets du moins qu'un doux larcin soit le prix de ma flamme; et si ta main peut encore se donner, oh ! que je sois ton épouse, et comble tous mes voeux ! " (Métamorphoses IV, 310)

Alors, un jour qu'il se baignait dans l'onde pure, elle l'enlaça fortement et demanda aux dieux d'unir leurs deux corps en un seul.

Cette prière fut exaucée, et quiconque venait se baigner dans cette fontaine subissait une transformation analogue. Hermaphrodite obtint lui aussi que sa prière fut exaucée. Les hommes qui se baignaient dans ces eaux perdaient leur virilité et leur vigueur masculine.

"Divinités dont je porte le nom, vous, auteurs de mes jours, accordez-moi la grâce que j'implore ! que tous ceux qui viendront après moi se baigner dans ces eaux y perdent la moitié de leur sexe !" (Métamorphoses IV, 310)

Cette conception d'une divinité double est en réalité d'origine asiatique. Chypre l'a transmise à la Grèce qui, au lieu d'accuser, en art, les différences sexuelles, s'est plu au contraire à donner à l'hermaphrodite un aspect ambigu.

❖ Arts

Le type figuré d'Hermaphrodite, souvent reproduit dans l'antiquité, avait été fixé probablement par le sculpteur Polyclès d'Athènes.
Plusieurs statues des musées paraissent être des répliques de son œuvre: les hermaphrodites du Louvre, de Florence, du Vatican, de la Villa Borghese. Le même type, avec des attitudes variées reparaît fréquemment sur les terres cuites, les pierres gravées (Hermaphrodite couché du Louvre), les peintures de Pompéi (Satyre et Hermaphrodite couché, Faune et Hermaphrodite, musée de Naples).

Salmacis et Hermaphrodite
F.-J. NAVEZ
1829
© Musée des B-A, Gand (B)
Salmacis amoureuse
d'Hermaphrodite
Jean Francois de TROY
1769 CP
Salmacis et Hermaphrodite
Moyses van WTENBROUCK
1627?
Mauritshuis, La Hague

❖ Filiation


Aphrodite Hermès
HERMAPHRODITE
Amante Enfant
Salmacis  

❖ Sources

http://mythologica.fr