ANDROMAQUE

Andromaque protégeant Astyanax
Andromaque protégeant Astyanax

Andromaque était la fille d'Eétion, roi de Thèbes de Troade, elle devint la femme d'Hector. Achille tua son père et ses sept frères lors du siège de Thèbes et rançonna lourdement sa mère.

Durant le siège de Troie, elle pressentit la mort prochaine de son époux qui fut effectivement tué par Achille. Après la chute de Troie, malgré sa protection, son fils unique, Astyanax, fut tué par les Grecs qui craignaient qu'une fois adulte, il cherchât à venger sa famille comme le prédisait Calchas.

Elle fut amenée comme captive par Néoptolème (Pyrrhus) qui était le fils d'Achille.
Elle devint sa concubine et lui donna trois fils. Puis Néoptolème épousa Hermione, fille d'Hélène et de Ménélas, mais ils n'eurent pas d'enfants. Alors, selon Euripide, Hermione devint jalouse d'Andromaque et l'accusa de sortilèges visant à la rendre stérile.

Andromaque 1883
Rochegrosse Musée des BA Rouen

Elle profita même de l'absence de son mari pour essayer de la tuer avec la complicité de son père. Mais grâce à l'intervention Pélée, grand-père de Néoptolème et père du meurtrier de sa famille elle eut la vie sauve.

Andromaque épousa ensuite Hélénos, devin troyen et fils de Priam; mais selon l'Enéide de Virgile, ils étaient déjà mariés quand Néoptolème épousa Hermione. Andromaque et Hélénos fondèrent la ville du nom de Pergame en souvenir de la citadelle de Troie. C'est là qu'ils accueillirent Enée lorsqu'il fit escale en Epire. Quand Hélénos mourut, Andromaque et son fils Bergamos fondèrent une nouvelle Pergame en Mysie.

Le personnage d'Andromaque a inspiré les auteurs antiques comme Euripide ou Virgile mais aussi modernes comme Racine dont la pièce se résume à cette phrase célèbre :
"Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort."

❖ Arts


Cliquez pour voir d'autres oeuvres

❖ Filiation

? Eétion
ANDROMAQUE
(table 34)
Epouse* / amante Enfants
Hector * Astyanax
Néoptolème (Amphialos)
Molossos
Pielos
Bergamos
Hélénos * Cestrinos

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr