HECTOR

Hector adresse des reproches à Pâris
Hector adresse des reproches à Pâris par P.C.F. Delrome
© musée de Picardie (Amiens)

Célèbre défenseur de Troie, Hector était le fils ainé de Priam et d'Hécube, mais dans certaines traditions Hector était plus jeune que Pâris, c'est pourtant lui qui avait autorité sur les Troyens et qui se permettait d'adresser des reproches à Pâris sur son comportement durant la guerre.
Il épousa Andromaque, dont il eut un fils, Scamandrios ou Astyanax. Les traditions posthomériques où le personnage d’Hector reste très populaire jusqu’à la Renaissance, modifient quelque peu ces données. Tzetzes le donne pour le fils d'Apollon, qui n'apparaît dans Homère que comme son protecteur et Dictys de Crète lui donne aussi pour fils Laodamas ou Amphineos. Son casque était un cadeau d'Apollon. Désigné le plus fréquemment par l’épithète de "corythaiolos", au casque riche, il possédait un attelage composé des magnifiques coursiers Xanthos, Podargos, Aéthon et le divin Lampos.

Amis ou ennemis, tous reconnaissaient en lui le défenseur principal de Troie. C'est non seulement un fils obéissant, un citoyen idéal mais aussi un époux attentionné pour Andromaque et un père attentif pour leur fils Astyanax. L’oracle ayant prédit que tant qu'Hector vivrait, le royaume de Priam résisterait aux attaques des Grecs, ceux-ci firent de ce terrible adversaire le but de tous leurs assauts; mais leur résultat fut infructueux pendant neuf années. Protégé par Arès jusqu'à ce que ce dernier soit blessé par une flèche de Diomède, il tua un grand nombre de Grecs ainsi trente un des plus valeureux d'entre eux périrent en voulant faire mordre la poussière au protecteur de Troie.
Jusqu'à la dixième année du siège de Troie, il évita soigneusement les combats en rase campagne dans lesquels Achille se trouvait parmi les combattants.
Puis ayant fait ses adieux à sa famille, il provoqua tous les héros grecs en compagnie de son frère Pâris. C'est ici que se place le terrible combat contre Ajax qui dura une journée entière. A la nuit tombée les deux adversaires valeureux échangèrent des présents: Ajax donna son baudrier et Hector son épée.
Au cours de l'attaque des vaisseaux grecs, Hector protégé par Apollon, sema le désordre dans rangs grecs. Il faudra l'intervention à plusieurs reprises des dieux pour sauver des héros comme Nestor ou Diomède.

Mais il tua Patrocle revêtu de l'armure d'Achille. Alors, à cette nouvelle, Achille sortit finalement de sa tente et courut venger son ami. Les Troyens furent repoussés.
Achille tuant Hector
Achille tuant Hector par RUBENS ( © Musée de Pau)

Hector resta seul en dehors murailles de la ville malgré les exhortations de ses parents. Zeus avait pesé le Destin des deux combattants: Hector devait mourir et même Apollon devait cesser son aide. Abandonné par les dieux, Hector, arrivé en face de son ennemi, ne se sentit plus cette énergie qui l’avait soutenu pendant dix années de périls. Sachant d'avance que l'heure de sa mort était venue, il faiblit devant Achille qui le poursuivait. Par trois fois ils firent le tour de la ville. Zeus et Athéna décidèrent que le moment de la mort était venu pour le héros troyen, auquel Athéna, sous la forme de Déiphobe son frère, s'efforça en vain de rendre quelque force, mais pour mieux le perdre. Athéna sous les traits de Déiphobe demanda à Hector d'engager le combat en lui promettant son aide. Mais elle disparut dès qu'Hector fit front. Enfin Hector tomba atteint à la gorge d'un coup mortel en prédisant à Achille sa mort prochaine. Achille lui perça les talons, l'attacha à son char et le traîna dans son camp. Là, il jeta le cadavre dans la poussière, et le destina à être la proie des chiens errants et des oiseaux. Chaque matin, aux premières lueurs de l'aurore, il attelait de nouveau à son char le corps de son malheureux rival, et le traînait par trois fois autour du tombeau de Patrocle. Mais Apollon, dit Homère, touché de compassion pour Hector,  éloignait de son cadavre tout ce qui pouvait le corrompre, et il le couvrait tout entier de son égide d'or, pour empêcher qu'Achille, en le traînant tant de fois autour du tombeau, ne le mette en pièces. Quelques auteurs veulent que le cadavre d'Hector ait été traîné, non autour du tombeau de Patrocle, mais autour de la ville de Troie.

La douleur d'Andromaque
(1783) J-L DAVID © Musée du Louvre

A la fin, les dieux, touchés de compassion pour un héros qui les avait toujours honorés, inspirèrent à Priam d'aller demander le corps de son fils; Priam vint auprès d'Achille et le supplia de lui restituer les restes de son malheureux fils afin de lui procurer une sépulture décente. Achille refusa tout d'abord mais les dieux en furent émus et Zeus agacé, envoya Iris ordonner à Achille de rendre la dépouille d'Hector qui exigera tout de même une rançon. Eustathe dit que Priam racheta le cadavre de son fils au poids de l'or, tandis qu'Homère ne parle que de magnifiques présents.

Le cadavre d'Hector, transporté solennellement dans Troie, y fut réduit en cendre, pendant qu'Andromaque, Hécube, Hélène, et tous les habitants de la ville faisaient entendre des chants funèbres. Selon Philostrate, les Troyens, après avoir rebâti leur ville, rendirent à leur ancien protecteur des honneurs divins. Les Thébains se vantaient, de leur coté, de posséder les cendres d'Hector, qui, suivant un oracle, assuraient le salut de leur république. (Paus. IX 18 § 4)

Ce célèbre guerrier, auquel Homère a assuré une gloire immortelle, a été réduit à des proportions humaines par Dion Chrysostome, qui s'accorde à peu prés avec Homère jusqu'à la proposition de la paix, également désirée par les Grecs et les Troyens. Ici le rhéteur grec du premier siècle de notre ère s'écarte de la donnée épique primitive; il prétend qu'Hector s'efforça d'empêcher la conclusion d'une trêve ; que la paix n'en fut pas moins conclue entre les deux peuples rivaux, sous le serment de ne jamais porter la guerre, les uns en Grèce, les autres en Asie. Après le départ de l'armée grecque, continue Dion, Hector fit épouser la veuve de Paris, Hélène, à son frère Deiphobe. Le vieux Priam mourut bientôt. Hector lui succéda, et après avoir soumis à sa domination une grande partie de l'Asie, laissa le trône à son fils Astyanax ou Scamandrios.

Hector était représenté sur le coffre de Cypsélos et dans la Lesche de Delphes par Polygnotos. Sur les vases, les médaillons et les pierres gravées, il est remarquable par sa haute stature.

FILIATION

Hécube Priam
HECTOR
(table 34)
Epouse Enfants
Andromaque Scamandrios
(Astyanax)

SOURCES

http://mythologica.fr