SPQRMézence

Mézence est un roi étrusque qui régna à Caeré et qui lutta contre Enée.

❖ Légendes

Les formes de sa légende varient. Dans la tradition la plus ancienne, et dont le premier témoin est le traité (aujourd'hui perdu) des Origines, écrit par Caton au second siècle avant notre ère, Mézence est appelé par Turnus, après que celui-ci a subi une première défaite de la part d'Enée et de Latinus.
Pour décider Mézence à le secourir, Turnus lui aurait promis la moitié de toute la récolte de vin du pays latin, ainsi que de son propre territoire. De son côté, Enée aurait fait le même voeu à Jupiter. Le voeu fait au dieu eut plus d'efficacité que la promesse de Turnus, et Mézence fut tué, Turnus également.
Dans cette bataille, Enée disparut, mystérieusement, rappelé parmi les dieux, et c'est son fils, Ascagne, qui lui succéda. La promesse faite à Jupiter fut tenue, et c'est ainsi que l'on expliquait l'origine des Vinalia, célébrées chaque année, et au cours des quelles on offrait à Jupiter les prémices de la récolte du vin.

❖ Légende 1
Mézence
Mézence blessé, sauvé par l'intrépidité de son fils Lausus
par FALGIERE © Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris

La version présentée par Denys d'Halicarnasse est sensiblement différente. Après son mariage avec Lavinia, et la construction de Lavinium, Enée et Latinus doivent repousser les attaques des Rutules, conduits par Turnus, le neveu d'Amata. Dans une première bataille, Turnus et Latinus sont tués. Les Rutules appellent alors à leur secours Mézence et les Etrusques, qui craignent l'installation d'un Etat puissant si près de leurs frontières, à l'embouchure du Tibre.

Une bataille sanglante s'engage ; à la tombée de la nuit, aucune décision n'est encore acquise. On s'aperçoit alors qu'Enée a disparu. Ascagne prend le commandement, mais les Troyens et les Latins sont en difficulté. Ascagne demande les conditions d'un armistice. Mézence réclame toute la production de vin du pays latin. Ascagne voue alors à Jupiter le vin du pays, et, à la faveur d'une nuit sans lune, fait une attaque, qui a plein succès. Lausus, le fils de Mézence est tué. L'armée étrusque se replie en désordre, et Mézence apprend à la fois sa défaite et la mort de son fils. C'est lui alors qui demande un armistice. Ascagne lui accorda le libre passage avec le reste de son armée et, depuis ce temps, Mézence resta un allié des Latins

❖ Légende 2

Chez Virgile, la figure de Mézence est plus nuancée, mais la légende elle-même est simplifiée. Mézence est bien toujours roi de Caeré, mais il a été chassé par ses sujets à cause de sa tyrannie, et il a trouvé refuge à la cour de Turnus. Il combat aux côtés de celui-ci, ainsi que son fils Lausus. Tous deux sont tués par Enée.
A aucun moment Virgile ne fait allusion à la promesse de consacrer le vin du pays latin, ni à Mézence, ni à Jupiter.
On remarquera que, dans le récit De Virgile, Mézence seul est ennemi d'Enée tandis que les Etrusques sont du côté les Troyens, et par conséquent de Rome. Ce n'est pas là un hasard, si l'on songe aux ascendances étrusques de Mécène, dont les ancêtres avaient régné sur les cités étrusques, et qui était maintenant l'un des amis les plus intimes d'Auguste.

❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]