Mythes

L'histoire de la ville d'Ougarit est connue grâce aux fouilles commencées en 1929 par la mission française (Claude Schaeffer et ses successeurs) et qui s’est révélée une des plus riches du Proche-Orient.
Le résumé ci-dessous puise ses sources dans "Anthology of Religious Texts from Ugarit", ouvrage de Johannes de Moor publié en 1987.

La déesse Anat se baigne et s'enduit le corps d'huile précieuse avant de descendre au bord de la mer, où elle provoque un bain de sang parmi les humains. Après avoir coupé la tête et les mains de ses victimes, elle veut encore plus de violence, et transforme les meubles de sa maison en soldats à qui elle ordonne de tuer jusqu'à ce que le sang des victimes lui monte jusqu'aux genoux.

L’âme d’Anat était heureuse,
quand elle plongeait jusqu'aux genoux dans le sang des soldats,
jusqu'aux cuisses dans le sang des guerriers.

Ainsi calmée, Anat se lave à l'eau de pluie et de rosée. Au même moment, Baal envoie un messager afin de demander à Anat de le rejoindre sur le mont Saphon. Il se plaint à elle d'être le seul dieu à ne posséder ni cour ni palais. Anat promet de plaider sa cause et s'en va trouver El, qui semble hésitant. On suggère alors de faire appel à Kothar, habile artisan divin, qui accepte l'offre. Mais à cause d'un complot contre Baal-Saphon, El est poussé à faire don de ce palais au dieu Yam.
Baal-Saphon voit sa fin en rêve, et Yam demande à El de lui livrer Baal-Saphon, qui se défend âprement mais  il est fait prisonnier. Yam tente de prendre possession du palais construit pour Baal-Saphon, mais il le trouve trop petit et il commande à Kothar, le dieu artisan, d'en construire un autre, plus spacieux. Le dieu artisan va trouver Baal-Saphon, qui se terre sous le trône de Yam, et lui dit qu'il est temps de réclamer son royaume. Il lui confie deux armes magiques que Baal-Saphon utilise pour combattre Yam et le capturer.

En compagnie d'Anat, Baal-Saphon rend visite à Astarté, ancienne épouse d'El, afin qu'elle persuade celui-ci d'autoriser la construction du palais qui lui est destiné. Astarté accepte d'intervenir auprès d'El, qui est si surpris par la visite de son ex-épouse qu'il consent à faire achever la construction du palais. On fait revenir Kothar et Baal-Saphon lui demande de ne pas mettre de fenêtre.
Lorsque le palais est enfin terminé El prépare un banquet d’inauguration. Baal-Saphon revient après avoir conquis et pillé plus de quatre-vingt-dix cités. Il fait enfler sa voix jusqu'à en faire trembler la terre puis on l'installe sur le trône. Au faîte de son pouvoir, il comprend cependant que sa destinée est de descendre au royaume des morts où règne Mot. Il voit les tempêtes de sable envoyées par Mot et convie celui-ci à son palais. Mot refuse et menace Baal-Saphon de l'avaler. Baal-Saphon doit se résoudre à descendre lui-même au royaume des morts. En chemin, rencontre une génisse et s'accouple avec elle, et de cette union naît un bœuf. Au même moment, plusieurs messagers arrivent au palais d'El et annoncent la mort de Baal-Saphon. Les hommes se lamentent et Anat part à la recherche de sa dépouille afin de l'enterrer dignement sur le mont Saphon. El nomme Aster, l'un des fils d'Astarté, sur le trône de Baal-Saphon, mais il est bien trop frêle pour occuper le large fauteuil.

Anet parvient au royaume des morts et rencontre Mot. Lorsque Mot lui avoue qu'il a dévoré Baal-Saphon, Anet entre dans une rage terrible et massacre Mot. Puis elle demande à El d'invoquer un rêve divinatoire afin de savoir si Baal-Saphon est encore vivant. Si El rêve que la pluie tombe d'huile et que les rivières coulent de miel, preuves qu’il n'est pas définitivement mort. El fait précisément ce rêve.
Il envoie Anat et Shapash, la déesse-soleil, à la recherche de Baal-Saphon. El décrit les champs desséchés, privés de l'eau que Baal-Saphon est chargé de leur envoyer. Shapash ordonne à Anat de verser du vin pétillant dons les outres et d'apporter des couronnes de fleurs. Baal-Saphon est sans doute sauvé puisque sept ans plus tard, Mot, également ressuscité, impose un nouveau défi. Il ordonne la mort de l'un des frères de Baal-Saphon afin de venger l'agression commise sur lui par Anat. Baal-Saphon fait semblant d'accepter, mais il entreprend de tromper Mot en lui faisant l'offrande de sangliers, propres frères de Mot. Lorsque Mot s'aperçoit qu'il a mangé la chair de sa propre famille il gravit le mont Saphon et attaque Baal-Saphon.
Ils combattent âprement mais aucun ne l'emporte.
Shapash intervient alors et avertit Mot qu'El supprimera son autorité sur le royaume des morts s'il continue à provoquer Baal-Saphon. À cette idée déplaisante  Mot préfère battre en retraite.

La fin du récit contient un hymne célébrant gloire éternelle de Baal-Saphon. Rassemblés à un banquet, les dieux demandent à la déesse-soleil de veiller sur les esprits des morts avec l'aide du dieu Kothar.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]