Melkart

Melkart ou Melqat était la puissance tutélaire de la cité de Tyr, dont le nom en phénicien signifiait le roi fort, dieu des richesses, de l'industrie et de la navigation. Il était adoré, non seulement à Tyr, mais dans toutes les colonies Phéniciennes, à Gadès, à Malte, à Carthage.

Melkart / Melqart

Le nom de Melqart signifie "roi de la cité". Son culte remonte au Xe siècle avant notre ère quand Hiram, le roi de Tyr, fait ériger un sanctuaire en son honneur et répand son culte. Melqart est considéré comme le fondateur de la cité et le protecteur de ses activités économiques. En raison de la présence d'une forte composante tyrienne dans l'expansion phénicienne en Méditerranée, Melqart s'exporta aux quatre coins du monde connu : de Gibraltar à Chypre, en passant par l'Afrique du Nord, les îles italiennes et l'Égée. Il fut le pivot des relations entre la métropole Tyr et la colonie Carthage. Chaque année, lors d'une fête (appelée egeris par les auteurs grecs), on célébrait sa résurrection, Melqart était donc une autre expression du dieu qui meurt et renaît.

On le considérait aussi comme l'image du soleil, et, pour cette raison, une flamme éternelle était entretenue dans son temple; chaque année, des flammes d'un bûcher allumé en sa faveur, les prêtres faisaient échapper un aigle, symbole de l'année qui renaît de ses cendres. Les Tyriens regardaient Melkart comme le dieu tutélaire de leur ville. Quinte-Curce raconte qu'ils chargèrent de chaînes sa statue, pour empêcher leur dieu d'abandonner la ville assiégée par Alexandre le Grand. Les Carthaginois envoyaient au temple de Melkart la dîme des revenus publics. Les ruines d'un temple de ce dieu existent encore à Malte.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]