Dumuzi / Tammuz

Dumuzi chez les Sumériens ou Tammuz chez les Babyloniens est le dieu mésopotamien de la Végétation, symbole de la mort et de le renaissance de la Nature. Il est le fils d'Enki et de Sirtur.

Dumuzi est l'une des figures les plus complexes de la mythologie sumérienne. En tant que mortel («le berger»), son destin est la solitude et la mort effrayante dans la steppe, pourchassé par les animaux sauvages et poursuivi les mauvais esprits.

La rencontre d'Inanna et Dumuzi par TALFAR

Cela peut expliquer la passivité de Dumuzi face à son sort; il ne peut pas tenter d'y échapper et il se tourne vers la prière. En courtisant et en gagnant la déesse Inanna, il entre dans une relation intime avec les grands dieux, et la consommation de son union avec Inanna est l'une des caractéristiques uniques de la religion sumérienne.

Dumuzi, malgré sa passivité, est une grande figure dramatique dans la mythologie mésopotamienne parce qu'il incarne le moyen d'exprimer toute une gamme de sentiments. Déifié, il se tient entre l'homme et les dieux, entre la vie et la mort, même entre le désert et la ville. Sur encore un autre niveau, et probablement le plus durable, Dumuzi est l'archétype du dieu qui meurt.

Son destin s’identifie à la disparition annuelle et à la résurrection de la végétation en dehors des terres irriguées. Pendant quelques mois, le désert fleurit, les cultures s'épanouissent et les animaux se multiplient, jusqu'à ce que le soleil brûlant les dessèche puis tout recommence.

Les textes mythologiques en rapports avec Dumuzi  sont principalement caractérisés par sa relation avec la steppe (edin en sumérien) et avec la déesse Inanna. Dans le récit « Dumuzi et Enkimdu », la déesse doit choisir entre le berger Dumuzi et le fermier Enkimdu. Les deux hommes vantent le produit de leur travail, le «lait sucré» et «céréales abondantes». Inanna, en tant que déesse tutélaire d'une ville sumérienne, préfère l'agriculteur, mais accepte finalement d’épouser Dumuzi lorsque son frère, le dieu-soleil Utu, intercède en sa faveur.

Divers récits célèbrent l'amour d'Inanna et de Dumuzi:
Les gens vont mettre en place mon lit fructueux,
ils le couvriront de plantes (de couleur) lapis-lazuli,
j'y amènerai mon coeur-doux, j'apporterai là Amaushumgalanna,
il va mettre sa main dans ma main, il a mis son coeur sur mon coeur,
en mettant la main dans la main - le sommeil (?) est si rafraîchissant,
en pressant le cœur sur le cœur - le plaisir est si doux ...
«Mon seigneur, l'« homme-miel »des dieux, mon favori de l'utérus (?)

Tammuz et Ishtar par Paul BATOU

Le contexte rituel de ces textes n'est toujours pas clair, mais on suppose qu’il fait partie des cérémonies du mariage sacré. En revanche ces textes ont une charge érotique indéniable. Selon d'autres textes, le bonheur d'Inanna et de Dumuzi était condamné. Dumuzi, le berger, ne s'est pas intégré à la vie citadine; il est resté le 'berger' et il a continué à vivre dans la steppe avec ses troupeaux. C'est là qu'il doit mourir et disparaitre.

Plusieurs récits sumériens expliquent comment est arrivée sa mort. Dans la descente d’Inanna aux enfers, il est désigné par la déesse comme pour prendre sa place dans le monde souterrain parce qu’il est le seul à ne pas l’avoir pleurée.

Dans la version akkadienne de la descente aux enfers, Ereshkigal donne l'ordre aux démons qui vont escorter la déesse de préparer Tammuz pour qu'il soit désigné pour venir aux enfers.

Fais-le se laver d'eau claire, se frotter de parfum,
Se revêtir d'une tenue d'éclat :
Qu'il batte de la Baguette bleue
Et que des filles de joie lui animent le coeur!

Effectivement quand Inanna / Ishtar découvre son amant tout joyeux se prélasser sur son magnifique trône à l'ombre d'un grand pommier elle le désigne comme son remplaçant aux enfers et les démons l'emportent. Acte qu'elle regrettera surtout en voyant les efforts faits par Geshtinanna pour sauver son frère.

Malgré les diverses métamorphoses qu'il subit grâce l'aide du frère d'Inanna, le dieu soleil, les démons finissent par le trouver dans sa «bergerie sacrée» dans la steppe et s’emparent de lui. Sa soeur, Geshtinanna essaie de le sauver en s’offrant de le remplacer. Quelqu'un (on ne sait pas si c’est Inanna ou Ereshkigal) décide alors: "Toi, six mois, ton frère six mois, vous devrez rester dans le monde souterrain."

❖ Filiation
  Ea
TAMMUZ
Epouse* / amante Enfants
Ishtar  
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]