Ko-no-Hana

Ko-no-Hana, ou plus exactement Ko-no-Hana-no-sakuya la kami des Fleurs (enfant-fleur), est le symbole de la délicate vie terrestre.

❖ Légendes
Ko no hanna
Ko-no-Hana accouchant dans les flammes

Elle fait fleurir les fleurs. Elle est la fille du kami de la montagne Oho-Yama. Elle rencontra Ninigi No Mikori au bord de mer et ils tombèrent amoureux. Ninigi demanda à Oho-Yama la main de sa fille, mais celui-ci lui proposa d'épouser sa fille aînée Iha-Naga.
Ninigi resta sur son premier choix, Ko-no-Hana, car il trouva l'aînée trop laide.

Leur mariage, cependant, ne fut pas très heureux car son mari était trop jaloux.

La princesse Ko-no-Hana annonça sa grossesse dès le lendemain de son mariage avec Ninigi. Ninigi soupçonna que la conception n'était pas de lui, mais qu’elle était sans doute due à une des divinités terrestres (kuni-tsu-kami). Offensée par cette hypothèse honteuse, la princesse voulut prouver la paternité de son époux en subissant l'épreuve du feu. Elle déclara qu'elle s’enfermerait dans la maison de maternité, et y mettrait le feu. Aucun enfant ne survit à une naissance dans le feu s'il n'est de la graine du divin Ninigi. Trois enfants sont nés à des heures différentes, sains et vigoureux, Hoderi, Hoori et Hikohohodemi. Certains textes ne citent que les deux premiers enfants seulement. Mais si les enfants survécurent, Konohana périt dans les flammes

❖ Filiation
? Oho Yama
KO-NO-HANA
Epoux Enfants
Ninigi Hoderi
Hoori
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]