PALLAS

❖ Pallas - Athéna

Pallas
Pallas de Vienne (Autriche)

Chez Homère, le nom d'Athéna est toujours associé à celui de Pallas. Par la suite le nom de Pallas fut souvent employé seul pour désigner Athéna. Il existe de nombreuses hypothèses pour expliquer la provenance de ce nom.

On raconte qu'Athéna aurait, dans sa jeunesse, tué accidentellement sa compagne de jeu Pallas, fille de Triton, dont on avait la garde. Elle aurait pris le nom en souvenir d'elle. (Source : Apollodore, Bibliothèque: III, 12, 3)

On dit aussi que cette Pallas était en fait sa tutrice, qu'elle aurait tuée dans une querelle.

Zeus, après la difficile naissance d'Athéna, la confia à Pallas, fils de Lycaon, pour qu'il l'élève. (Source : Apollodore, Bibliothèque: III, 8, 1 et Pausanias, Périégèse: VIII, 3, 1)

Ou encore que ce nom était celui de la ancienne déesse guerrière honorée à Mycènes avant Athéna.

Pallas est aussi le nom d'un Titan, fils de Gaïa, qui lutta contre les dieux. Athéna le tua, l'écorcha et recouvrit sa cuirasse avec la peau. Elle aurait associé le nom du Titan à son nom pour commémorer sa victoire. (Source : Apollodore, Bibliothèque: I, 6, 1-2)

• Palladium

Palladium
Palladium

Le Palladion ou Palladium était la statue de Pallas, naïade du lac Tritonis en Lybie, qu’Athéna avait accidentellement tuée lors d’un jeu de guerre. Cette statue d’une hauteur de trois coudées, en bois de figuier, tenait en main droite une lance et en main gauche une quenouille et un fuseau. La statue tomba du ciel près de la tente d’Ilos
ou bien elle fut donnée de la part des dieux à un des héros fondateurs de Troie, Electre ou Chrysée qui la porta à Dardanos
ou bien c'est Asios qui la donna  à Tros, héros éponyme de Troie.

Dans l'Iliade, Ulysse et Diomède enlevèrent le Palladium. Selon les traditions pélasgiques, tantôt Enée l'emporta en Italie, et la ville de Lavinium la recevra  dans son sanctuaire ouvert seulement aux pontifes et aux vestales; tantôt l'Asie prétend ne pas l'avoir perdu, et quand Troie fut  incendiée, on retrouvera le Palladium intact dans les cendres du temple d’Athéna. Des variantes admettaient que Dardanos, possesseur du Palladium, l'avait caché dans un asile impénétrable, et n'exposait à la vue du public qu'une copie faite de main d'homme. C'est cette dernière qu'Ulysse et Diomède auraient emportée.
(Source : Apollodore, Bibliothèque: I, 6, 2)


❖ Pallas

Fils de Pandion (fils de Cécrops) et de Pylia, Pallas fut le neuvième roi d'Athènes; avec ses frère Egée, Nisos et Lycos, il chassa de la ville les fils de Métion ce qui permit à Egée de prendre le titre de roi à son détriment.

Ses fils (au nombre de 12 ou de 50) furent appelés les Pallantides. Neveux d'Egée et cousins de Thésée, les Pallantides crurent que le pouvoir leur reviendrait puisque Egée ne semblait pas avoir de descendants. Ils furent cruellement déçus lorsque Thésée arriva de Trézène et fut reconnu par son père.

A la mort d’Egée ils revendiquèrent le trône mais les Athéniens leur préférèrent Thésée.
Alors ils l’attaquèrent ouvertement.

Ils se partagèrent en deux groupes. Pallas en compagnie de vingt-cinq de ses fils et de nombreux serviteurs marchèrent contre la ville venant de Sphettos, tandis que les vingt-cinq autres préparaient une embuscade à Gargettos. Mais Thésée, averti de leurs projets par un héraut nommé Léos déjoua leur embuscade et les anéantit tous y compris Pallas.
Pour se purifier de leur mort sans doute politiquement justifiable, Thésée et son épouse Phèdre durent s’exiler pendant un an et après ce temps il fut absous devant le tribunal des juges qui s'assemblaient dans le temple d'Apollon.

❖ Filiation

Pylia Pandion
PALLAS 2
Epouse* / amante Enfants
? 50 fils

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr