SPQRPluton

Pluton, fils de Saturne et de Rhéa, il reçut en partage du monde, les enfers comme royaume. Les Latins lui donnèrent plusieurs noms: Pluto, Diopater, ou Diospater, Dis Pater, Jupiter infernal, Aédoneus, Orcus.

On l'appelait aussi "summanus", c'est-à-dire "summus manium", le souverain des mânes ou des ombres.
Toutefois on mettait sur le compte de Pluton, les tonnerres qui grondaient pendant la nuit
Comme Pluton était dieu sombre et taciturne habitant un royaume qui ne respirait pas la joie, il ne trouva point de femme qui voulût le partager avec lui, il fut donc obligé d'user de surprise, et d'enlever de force Proserpine.
Pluton a été identifié à Hadès des grecs et ne possède pas de légende qui lui soit propre.

❖ Culte
Enlèvement de Proserpine
Enlèvement de Proserpine Jan van HUYSUM

Ce dieu était généralement peu aimé, comme tous les dieux infernaux, parce qu'on le croyait inflexible, et qu'il ne se laissait jamais apitoyer par les prières des hommes. C'est pour cela qu'on ne lui érigeait ni temple, ni autel, et qu'on ne composait pas d'hymne en son honneur.

On ne lui immolait que des victimes noires, en général un taureau orné de bandelette de la même couleur. Les officiants portaient des couronnes de cyprès.
La principale cérémonie lors de ces sacrifices, consistait à répandre le sang des victimes dans des fosses près de l'autel.
Tout ce qui était de mauvais augure lui était spécialement consacré, comme le second mois de l'année, le second jour du même mois; aussi le chiffre deux passait pour le plus néfaste des nombres.

❖ Arts

Pluton est ordinairement représenté comme un homme barbu a l' air sévère; parfois, il a le front ceint d'une couronne d'ébène, ou de capillaire, ou de narcisse.
Les cyclopes lui fabriquèrent un casque qui rendait invisible quiconque l'avait sur la tête.

Il était représenté dans un char tiré par quatre chevaux noirs, dont les noms funestes étaient, selon Claudien poète latin du Vième siècle, Æthon, Alastor, Nyctéus et Orphnéus. Son sceptre est un bâton à deux pointes ou à deux fourches, à la différence du trident de Neptune, qui en avait trois.

Quelquefois on mettait des clefs auprès de lui, pour signifier que son royaume était si bien gardé, que nul ne pouvait en sortir.

❖ Filiation
Ops Saturne
PLUTON
Epouse Enfants
Proserpine*  
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]