SPQRJuturne

Juturne, déesse du Latium, qui, à l'origine, était honorée au bord du Numicius, non loin de Lavinium, et dont le culte fut de bonne heure transféré à Rome; elle était préposée aux sources d'eau vive et son action sur la santé et sur la prospérité.

Jupiter et Juturne par Léopold BURTHE

Juturne, était particulièrement honorée par les jeunes filles pour obtenir d'elle un mariage rapide et par les jeunes femmes pour échapper aux angoisses et aux douleurs de la maternité.

❖ Légendes

Les poètes de l'époque impériale font de Juturne la fille du roi mythique Daunus, et la soeur de Turnus, l'ennemi d'Enée. Virgile la montre à la luttant aux côtés de son frère contre l'envahisseur.

Juturne, disait-on, était d'une rare beauté ; elle fut aimée de Jupiter, mais elle repoussa ses avances et se cacha de mille manières pour échapper à son divin séducteur. Jupiter demanda aux nymphes du Latium de l'aider. Elles acceptent, sauf Lala, la bavarde, qui décida de colporter la nouvelle aux quatre coins du pays. Jupiter décida de la punir en lui arrachant la langue; elle prit le nom de Lara, la muette. Puis il la confia à Mercure pour l'amener aux Enfers.

Quant à Juturne il en fit une nymphe immortelle et la changea en fontaine intarissable.
Cette source se trouve sur le Forum à droite du temple de Vesta, et l'on se servait de ses eaux dans les sacrifices, surtout ceux de Vesta pour lesquels il était défendu d'en employer d'autres sources : on l'appelait "source virginale".

Dans une légende obscure, Juturne passe, pour l'épouse du dieu Janus et la mère de Fontus, le dieu des sources.

❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


31-Mar-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]