SPQRLara

Lara et Mercure
Mercure et Lara
Antiquités d'Herculanum
gravées par Th. PIROLI (BNF)

Sous les noms de Lala, Lara, Muta, ou Tacita, les Romains ont honoré une déesse du silence. Lara est, selon Ovide, une nymphe du Latium, qui s'appelait en réalité Lala, (bavarde) à l'origine.

Selon Ovide, Lala était une naïade de l'Almon, petite rivière qui se jette dans le Tibre, au-dessous de Rome.

Jupiter, amoureux de Juturne, n'ayant pu la trouver, parce qu'elle s'était enfuie et jetée dans le Tibre, fit venir toutes les naïades du Latium, et leur demanda de retenir la nymphe et de l'empêcher de sauter dans la rivière pour se cacher.

Toutes lui promirent de lui rendre ce service sauf Lala qui non seulement refusa mais alla même rapporter à Juturne et à Junon les desseins galants de Jupiter.
De colère, Jupiter lui arracha la langue et ordonna à Mercure de la conduire aux Enfers. Le nom Lala, la bavarde fut changé en Lara, la Muette.

Mais, en chemin, Mercure, tomba amoureux de la jolie nymphe et s'en fit aimer; le couple eut deux jumeaux qui furent appelés Lares.

❖ Culte

Son culte avait été instauré par le roi Numa Pompilius qui avait jugé que cette divinité était nécessaire à la mise en place de son nouvel état.
La fête de Lara se célébrait à Rome le 18 février. On lui offrait des sacrifices pour empêcher les médisances.
Les Romains joignirent sa fête à celle des Morts,
soit parce qu'elle passait pour être la mère des Lares,
soit que, ayant la langue coupée, elle était l'emblème de la mort par son silence éternel.

❖ Filiation
? ?
LARA
Amant Enfants
Mercure Lares
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


31-Mar-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]