Kumarbi

Kumarbi divinité suprême hourro-hittite de la deuxième génération est l'équivalent du dieu babylonien Enlil et du dieu cananéen El, il est lié à l'agriculture.

❖ Légendes

Ce récit, qui existe seulement dans une version hittite, décrit les luttes d'influence entre les divinités supérieures.
Alalu est détrôné par Anu, qui est à son tour attaqué par son fils Kumarbi. Quand Anu tente de s'échapper, Kumarbi le retient en lui mordant les organes génitaux. Anu lui prédit que ce geste lui vaudra de donner naissance à Teshub, dieu de l'atmosphère. Kumarbi s'efforce de cracher la semence, dont une partie tombe au sol et imprègne la terre, qui donne naissance à deux enfants. La suite est très incomplète : Kumarbi voit son ventre se gonfler et éprouve les pires difficultés à mettre au monde Teshub, qui finit par disputer le royaume à son géniteur.

Kumarbi, fils d'Anu, à qui il succède en parricide, et père de Tesub, qui le remplacera. Kumarbi, en père putatif, a trois fils : Tesub, Ullikummi, et le Dragon (Illukanya), nés du sperme d'Anu, émasculé un jour d'une grosse bouchée de son fils, et maintenu sur place pour démentir le songe qui prédisait au fils la destinée du père : « Comme ton père, toi, ô vaillant Kumarbi ! tu seras poursuivi et déchu ; car si les dieux, en soi, sont immortels, leurs oeuvres et leur fonction ne sont point éternelles, et le maître des cieux sera destitué par sa progéniture ».

Mais quelque temps après (temps des dieux), dans une beuverie, une quinte de toux surprit le régicide et le crachat tomba, avec les attributs, sur les bords de l'Halyx le premier, et s'appela Tesub. Sur le plus gros rocher du Taurus s'écrasa le puîné, Illukummi, le roc le nourrit et l'enfant crût jusqu'à effleurer les astres, et les dieux vont se plaindre à la porte d 'Ea, le sage entre les sages, le créateur des hommes, qui ressortit la serpe fabriquée autre fois pour séparer du ciel cette terre et, d'un coup magistral, déplaça le colosse de son piédestal. Sans nourrice ni appui Ullikummi plia. Le troisième, plus lourd, s'enfonça dans la plaine irriguée et resurgit en Dragon, ce fut Ullikanya. Tesub était le Bien, Ullikanya le Mal. Un autre récit ancien marie le dieu déchu avec la Mer, le Chaos primordial, et Ullikummi naquit. Avide de vengeance, l'enfant, aussitôt né, est placé sur le dos du Géant de la Mer, Upelluri, qui lui transmet la force et lui donne l'envie de combattre les dieux.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


05-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]