Ishtar aux enfers
Inanna devant les portes du Kur
Inanna devant les portes du Kur gardées par les démons

Puis elle donna des ordres très stricts au gardien qui devra verrouiller toutes les portes et n’en entrebâiller qu'une seule à la fois pour laisser entrer la déesse.

Ishtar passe les sept portes des enfers. A chacune d'entre elles, le gardien lui demande d'enlever un habit ou un ornement.

"Quand elle a passé la première porte,
De sa tête, le shugurra , la couronne de la steppe, a été enlevée."

A la deuxième porte, il prit ses boucles d'oreilles;
à la troisième, les chaînes autour de son cou.
Puis il lui enleva, respectivement, les ornements de sa poitrine, la ceinture de bijoux de ses hanches, les bracelets autour de ses bras et de ses chevilles et finalement ses vêtements intimes.

Chaque fois, elle pose la même question et chaque fois elle obtient la même réponse:

"Pourquoi gardien m'ôtes-tu cette parure ?"
"Entrez madame, ceux sont les ordres de la reine des enfers."

Ishtar
Ishtar nue devant la reine des enfers
Ernest WALLCOUSINS

Nue et dépouillée de tous ses pouvoirs divins, elle atteint finalement la sombre et poussiéreuse salle du trône où siège Ereshkigal toujours aussi pâle et tremblante.

Elle appela à son aide son vizir Namtarou pour qu'il enferme et lâche sur la visiteuse soixante maladies contre ses yeux, ses bras, ses pieds son coeur sa tête et toutes les parties de son corps.

Les démons lacérèrent son corps et les sept terribles juges de Kur la  condamnèrent  puis Ereshkigal  jeta sur Inanna son regard de la mort et ce ne fut plus qu’un cadavre un simple morceau de viande en décomposition pendu au crochet d’un mur.

Pendant ce temps là, sur Terre les choses commençaient à aller mal. Toute activité sexuelle avait cessé.

Le taureau ne monta plus la vache,
L'âne ne monta plus pas l’ânesse,
Le jeune homme n’aborda plus le dans la rue,
L'homme dormit seul dans sa propre chambre.
La fille dormit en compagnie de ses seules amies.

Car sans Ishtar, il n'y avait plus aucune procréation ou fertilité sur la terre.  
Comme le lui avait demandé sa maitresse Ninshubur qui veillait depuis trois jours à l’entrée du Kur, prit le deuil et les yeux en pleurs, vêtue de haillons comme une mendiante, elle alla trouver Enlil à Nippur puis Nanna à Ur.

«  …n'abandonnez pas votre fille
Elle est mise à mort dans les enfers.
N'abandonnez pas votre argent lumineux
Elle est couverte de poussière dans les enfers.
N'abandonnez pas vos lapis précieux
Elle est comme une pierre cassée.
N'abandonnez pas votre buis parfumé
Elle est comme du bois coupé… »
Mais tous les deux répondirent en colère :
« Inanna a imploré la grande du monde d'En Bas.
Celle qui part aux enfers n'en revient pas.
Celle qui va à la ville sombre reste là."

Inanna devant les portes du Kur
Ereshkigal par Carlos QUEVEDO

En dernier recours Ninshubur éplorée alla voir Enki. Ce dernier fut le seul à s’inquiéter du sort funeste réservé à Ishtar. Alors il se racla les ongles et avec la saleté qui s’y logeait il façonna deux être asexués, Kurgarra, un esprit de la terre à qui il donna la nourriture de vie et Galatur, un esprit de la mer à qui il fit boire le breuvage de vie. Les deux eunuques suivirent à la lettre les ordres d’Enki. Ils entrèrent comme des mouches dans le Kur et ils écoutèrent avec compassion les plaintes d’Ereshkigal.
Cette dernière, surprise qu’on la plaigne, leur offrit une récompense qu’ils refusèrent et demandèrent simplement le cadavre qui pendait au crochet. Kurgarra versa la nourriture de vie sur le cadavre et Galatur l’aspergea d'eau de la vie.

Dans la version akkadienne c'est Papsoukkal, le grand vizir des dieux qui vint implorer Ea. Ce dernier façonna un assinum qu’il nomma Asu-su-namir et dont la beauté devait réjouir le coeur d'Ereshkigal et détendre son esprit. Sous le prétexte de boire il devra demander une outre pleine d'eau dont il aspergera le cadavre d'Inanna pour lui rendre la vie.

D'abord charmée par cet homme féminisé, Ereshkigal lança brusquement une terrible malédiction sur lui et ses semblables.

Du pain glané dans les labours de la cité sera ta nourriture
Les égouts de la cité seront ton seul endroit pour boire,
L'ombre d'un mur de la ville sera le seul lieu où te tenir,
Les marches d'un seuil , le seul endroit où t'assoir,
L'ivrogne et l'assoiffé gifleront ta joue.

Très curieusement c'est elle qui demanda à Namtarou d'asperger d'eau de vie le cadavre de sa soeur.

Alors Ishtar / Inanna se leva, prête à partir. Mais les terribles juges, Annuna, intervinrent :

"Personne ne sort des enfers ainsi.
Si Inanna souhaite sortir des enfers,
Elle doit fournir quelqu'un pour la remplacer."

Ishtar / Inanna, accompagnée des Galla / Gallu, les sept démons des enfers, franchit à nouveau les sept portes en récupérant au passage ses atours. Quand elle sortit, Ninshubur, habillée de haillons sales était là à l’attendre. Alors les Galla voulurent s’en saisir mais Ishtar / Inanna s'y opposa.
Puis ils rencontrèrent les fils de la déesse, en pleurs et habillés d'une toile à sac sale, alors les Galla voulurent s’en saisir mais Ishtar / Inanna refusa à nouveau.
Puis ils arrivèrent à Uruk où, sous un grand pommier se tenait son amant, Tammuz / Dumuzi, habillé de beaux vêtements et assis sur un trône magnifique.

Dans le récit akkadien il semblerait qu'Ereshkigal ait déjà fait son choix puisqu'elle donne comme instructions aux démons de parfumer Dumuzi, de le laver et de lui procurer des filles de joie pour qu'il soit joyeux lors du retour d'Inanna.

Outrée, Inanna posa sur Tammuz / Dumuzi son oeil de la mort et immédiatement les démons l'emportèrent aux enfers.

La fin du mythe est obscure car il existe de nombreuses variantes.
Tammuz implore l'aide de son beau frère, Utu, qui le transforma en serpent et il réussit à aller se cacher chez sa soeur Geshtinanna, déesse de la vigne,  qui refusa malgré les tortures ou les promesses de cadeaux de dire où il se cachait.
Mais bientôt les démons l'attrapèrent et l’entrainèrent vers le Kud.
Inanna regretta son jeune amant  tout comme Gesthtinanna pleura son frère.
Elles décidèrent alors de partir à sa recherche grâce à une mouche qui connaissait l’endroit où il était détenu.
Inanna et Geshtinanna allèrent au bout des steppes et le retrouvèrent.
Alors Ishtar / Inanna dit :

"Tu iras une moitié de l'année aux enfers et ta soeur te remplacera l'autre moitié de l'année, "

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]