Kami des montagnes
Fujiyama
Fujiyama sous l'orage par Hokusai

Les anciens japonais pensaient que la montagne, lien entre la terre et le ciel, abritait des êtres et des esprits qui pouvaient être parfois bénéfiques, mais qui étaient toujours potentiellement dangereux.

Les Yama no kami (kami de la montagne) étaient les maîtres de leur montagne et pouvaient se montrer impitoyables envers l'imprudent qui pénétrait sur leur territoire sans prendre de bonnes précautions.

LISTE.
OYAMA-TSU-MI
Kami et maître des montagnes des mers et de la Guerre. Il est le frère aîné d'Amaterasu et le père de Konohanasakuya-hime selon le Kojiki.
NAKA-YAMA-TSU-MI
Kami des hautes montagnes.
MASAKA-YAMA-TSU-MI
Kami des montagnes escarpées.
SENGEN-SAMA
Kami féminin de la montagne sacrée du Fujiyama au sommet duquel les fidèles saluent le soleil levant, est la gardienne de la source d'éternelle jeunesse; elle dispense l'eau à quelques rares personnes. Elle est aussi connue sous le nom de Ko-no-hana.
SHIGI-YAMA-TSU-MI
Le Dieu du pied des montagnes.
SAKA-NO-MI-WONO-KAMI
Kami des Montagnes mentionné dans le Kojiki.
KANA-YAMA-HIKO et KANA-HAMA-HIME
Kami des roches et des minéraux des montagnes.

Kami né du corps de Kagutsushi découpé par son père.

Les Yamatsumi selon le Nihongi ont été créés à partir des cinq parties du corps de Kagutsushi démembré par son père, Izanagi et il représente cinq parties des montagnes
• Masakayamatsumi, né de sa tête, kami des cols et des pentes abruptes
• Hayamatsumi, né de son bras droit, kami des premières pentes
• Shigiyamatsumi, né de son bras gauche, kami des montagnes boisées
• Hayamatsumi né de ses mains
• Oyamatsumi né de sa tête

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]