Psyché

Psyché (Gr. Ψυχη) épouse d'Eros (Cupidon), est la personnification de l'âme représentée avec des ailes de papillon. Dans l'oeuvre d'Apulée le nom des divinités est en latin mais comme le récit se déroule en Grèce c'est le nom grec qui a été retenu ici. Dans cette histoire Eros est le fils d'Aphrodite (Vénus).

❖ Plan

Psyché dans le jardin d'Eros
1904, WATERHOUSE
© Harris Museum , Preston, GB

1. Une princesse dont la beauté provoque la jalousie de Vénus.
2. L'oracle et l'exposition.
3. Le palais enchanté et le mari invisible. La menace que représentent les soeurs. Premier avertissement.
4. La première visite des soeurs qui sont envieuses et jalouses.
5. Psyché et sa famille. Second avertissement. Deuxième visite des soeurs.
6. Le projet funeste des soeurs. Leur troisième visite.
7. Le dévoilement de Cupidon. La fuite de Cupidon. L'intervention du dieu Pan.
8. La punition des deux soeurs. Vénus informée s'en prend violemment à Cupidon.
9. Junon et Cérès refusent leur aide.
10. Mercure lance un avis de recherche et Psyché se livre et Vénus l’accueille très durement.
11. Les quatre épreuves.
12. Jupiter intervient en faveur de Psyché et fait d'elle une immortelle L'apothéose de Psyché et le mariage dans les formes.

❖ Résumé

Psyché est la cadette des trois jolies filles d'un roi grec, si belle que tous les habitants du royaume, et même au-delà, l'adoraient et qu'Aphrodite en devint jalouse au point de vouloir tramer sa perte bien que Psyché n'ait jamais osé se comparer directement à la déesse.

Quoi ! se dit-elle, à moi, Vénus, principe vivifiant de toutes choses, d'où procèdent les éléments de cet univers, à moi, l'âme de la nature, une souveraineté partagée avec une fille des hommes ! Mon nom, si grand dans le ciel, là-bas serait profané par un caprice humain ! Il ferait beau me voir avec cette divinité en commun, ces honneurs de seconde main ! attendant des voeux qui pourraient se tromper d'adresse ! Une créature périssable irait promener sur la terre l'image prétendue de Vénus !

✽ Amour d'Eros

Psyché et Eros
c1880 John R. SPENCER STANHOPE

La déesse envoya Eros, son fils, avec pour mission de lui inspirer l'amour pour l'être le plus hideux et le plus vil de la terre. Mais tel est pris (épris?) qui croyait prendre, Eros tomba lui aussi sous le charme de Psyché.

Ses deux sœurs aînées étaient jalouses de sa beauté, elles avaient pourtant épousé des rois ce n'était pas le cas de Psyché. Personne n'avait demandé sa main car les hommes semblaient avoir peur de sa beauté et préfèrent simplement l'admirer. Désespéré de n'avoir pas de prétendants pour sa cadette, le père soupçonne la colère de quelque divinité courroucée, et décide de consulter l'oracle de Milet en Anatolie. Apollon rend un oracle en prescrivant d'exposer sa fille sur un rocher escarpé.

"Qu'en ses plus beaux atours la vierge abandonné
Attende sur un roc un funèbre hyménée.
Son époux d'un mortel n'a pas reçu le jour :
Il a la cruauté, les ailes du vautour;
Il déchire les coeurs, et tout ce qui respire
Subit, en gémissant, son tyrannique empire.
Les dieux, dans leur Olympe, ont tous porté ses fers,
Et le Styx contre lui défend mal les enfers."

Psyché découvrant Eros
par Troy HOWELL

Sur un promontoire, vêtue de noir, Psyché attend, soumise, la venue du monstre mais c'est le souffle léger de Zéphyr qui l'emporte vers le jardin d'un palais mystérieux. Elle est la seule habitante de ce palais merveilleux où les portes sont ornées de pierres précieuses et où le dallage du sol est d'or pur. Une voix invisible la guide dans la découverte de son nouveau domaine.

Jamais elle n'avait pu voir le maître de céans qui lui rendait visite toutes les nuits. Il lui avait promis que leur bonheur durerait toujours, à la condition qu'elle ne cherchât point à voir son visage. Petit à petit elle s'habitue à sa nouvelle vie et même attend avec impatience la venue de son mystérieux visiteur et elle tombe finalement enceinte. "Tu portes un enfant dans ton sein, enfant qui sera dieu si tu respectes mon secret, simple mortel, si tu le profanes."

Malgré ce bonheur, Psyché se lamente de ne plus voir ses soeurs. Elle demande de permettre à Zéphyr de les emmener pour une visite. Lorsqu'elles voient la splendeur dans laquelle vit Psyché, elles deviennent envieuses et minent son bonheur en la poussant à découvrir la véritable identité de son mari, car comme l'avait prédit l'oracle, elle devait coucher avec un monstre qui la dévorerait, elle et son enfant. Pourtant plusieurs fois elle est mise en garde.

Déjà tes affreuses soeurs ont le poignard levé sur toi. O ma Psyché ! quelles calamités nous menacent ! Aie pitié de toi, aie pitié de nous, et que ta discrétion inviolable conjure la ruine de ta maison, de ton mari, la tienne, celle de notre enfant."

Mais ses sœurs de Psyché continuent la persuader qu'elle est aimée par un monstre en se méprenant sur la réelle signification de l'oracle et lui indiquent le moyen de s'en débarrasser. Un soir, elle cache une lampe derrière une tenture et dissimule un poignard près du lit. Puis elle met en oeuvre le plan ourdi par ses soeurs pour tuer le monstre. La lampe d'une main et le poignard de l'autre elle s'avance vers son amant endormi.
O stupeur indicible! ce n'est pas un monstre mais le plus bel homme qu'elle n'ait jamais vu qui repose dans le lit. Les flèches et le carquois confirment son identité. Elle est tellement surprise qu'elle se blesse avec l'une des flèches dorées d'Eros. Ainsi, sans s'en douter, Psyché se rend elle-même follement amoureuse d'Eros. Prise d'une passion fébrile, elle renverse l'huile brulante sur le dormeur qui s'éveille. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que Psyché a violé son serment et il s'enfuit.

Psyché essaye en vain de le retenir mais c'est trop tard. Alors elle erre à sa recherche et en proie à un violent désespoir elle se jette dans une rivière. L'onde par compassion ou par crainte d'Eros la dépose doucement sur l'herbe. Pan qui a vu la scène lui dit :

« Croyez-en mon conseil, renoncez à chercher la mort dans les flots ou par toute autre voie; séchez vos pleurs, défaites-vous de cet air chagrin, offrez vos prières avec ferveur au grand dieu Cupidon et, comme c'est un enfant gâté, sachez le prendre et flatter ses fantaisies. »

Reprenant son errance, Psyché se rend chez ses soeurs. Dès qu'elles apprennent l'identité du mystérieux personnage elles ne songent plus qu'à la remplacer dans le coeur d'Eros. L'une après l'autre se jette du haut du promontoire. Mais Zéphyr ne souffle pas et elles s'écrasent lamentablement sur les rochers en contrebas.

✽ Vengeance

Psyché aidée par les fourmis
Palazzo Te (Mantoue)

Commence pour Psyché une série d'épreuves, dont elle se tire grâce à des appuis secrets et la ténacité de son amour. Eros brulé par l'huile a trouvé refuge chez sa mère qui le tance vertement et demande à Hermès (Mercure) de lancer une avis de recherche contre la scélérate en fuite.
Lors de ses pérégrinations elle trouve refuge dans le temple de Déméter (Cérès) où elle range méticuleusement toutes les offrandes en vrac. Déméter la remercie mais lui avoue qu'elle ne peut pas l'aider contre une autre déesse. De même Héra (Junon) ne peut pas l'aider.
Chassée et traquée de toutes parts, elle arrive finalement dans la demeure d'Aphrodite.
Cette dernière l'accable de mille tourments, elle la confie à deux de ses servantes, Inquiétude et Tristesse qui lui donnent le fouet. Aphrodite lui déchire sa robe, lui arrache les cheveux et s'écrie :

Oh ! voici un gros ventre bien fait pour me disposer à la commisération. Cette belle progéniture va faire de moi une si heureuse grand-mère ! Grandmère ! n'est-ce pas bien réjouissant de s'entendre donner ce nom, et d'avoir pour petit-fils l'enfant d'une vile servante ? Mais je suis folle, en vérité, d'appeler cela mon fils. Ce mariage disproportionné, consommé dans une campagne, sans témoins, sans le consentement du père, ne saurait être légitime. Le marmot sera bâtard, supposé que je lui donne le temps de naître.

Elle lui impose quatre épreuves réputées impossibles dans lesquelles elle va risquer sa vie et celle de son enfant mais à chaque fois elle recevra une aide pour mener à bien sa punition.

1) Trier les graines
La princesse a été placée dans une pièce où une montagne de grains de différentes sortes avait été mélangée. Psyché devait les séparer, selon chaque espèce, en l'espace d'une nuit. La jeune femme se mit au travail, mais elle avait à peine fait quelques tas qu'elle s'endormit épuisée. Une petite fourmi appréhende la difficulté de la tâche et alerte ses compagnes « Soyez compatissantes, filles alertes de la terre; vite au travail ! une femme aimable, l'épouse de l'Amour, a besoin de vos bons offices. » Pendant son sommeil, des milliers de fourmis apparaissent qui, grain par grain, les séparent de la montagne de graines et les rassemblent selon leur catégorie. Au réveil, Psyché constate que la tâche a été accomplie dans les délais.

Psyché aidée par l'aigle de Zeus
Palazzo Te (Mantoue)

2) Récolter la laine d'or
Aphrodite demande alors à la jeune fille de lui apporter la laine de la toison d'or des moutons d'Hélios. Après avoir traversée une rivière où elle pense à se noyer, Psyché rencontre les animaux féroces, qui ne la laissent pas approcher. Une voix sort alors des joncs de la rivière et la conseille : elle doit chercher un buisson d'épines, à côté de l'endroit où les moutons vont s'abreuver, et au bout des épines ramasser toute la laine qui est restée accrochée. Psyché accomplit la tâche rapidement, exaspérant ainsi la déesse.

3) Puiser l'eau du Styx.
Psyché, doit remplir un vase de cristal avec l'eau noirâtre de la source du Styx. Au sommet de la falaise elle est apeurée par l'endroit inquiétant où pullulent des dragons et elle tombe dans un profond désespoir. C'est l'aigle de Zeus qui a pitié d'elle et qui va lui-même récupérer l'eau à sa place en se payant le luxe d'affirmer à Styx que c'est Aphrodite elle-même qui le lui a commandé.

4) Ramener la crème de beauté de Perséphone.

Charon prenant l'obole
de la bouche de Psyché
par John Roddam SPENCER STANHOPE

Pour la dernière épreuve, Psyché doit se rendre aux enfers demander à Perséphone (Proserpine) un précieux coffret contenant une lotion de beauté car Aphrodite trouve que sa beauté s'est affadie en servant de garde-malade à son fils. Persuadée de ne pas pouvoir y parvenir elle est sur le point de se jeter du haut d'une tour quand la tour se met à lui parler et lui indique la marche à suivre.

Normalement, nul mortel ne pouvait se rendre aux enfers sous peine d'être dévoré par son terrible gardien : Cerbère. Pour passer la porte des enfers sans dommages, Psyché doit lui donner un gâteau trempé dans du vin drogué pour l'endormir et en garder un pour le retour. Elle ne doit oublier de prendre deux pièces de monnaie pour payer Charon à l'aller et au retour. Elle doit bien faire attention de ne pas se le faire voler et garder le silence quand elle croisera des personnages inquiétants qui quémanderont son aide.

Effectivement en suivant scrupuleusement les indications de la tour elle arrive chez Perséphone sans encombre. La reine des enfers l'accueille aimablement et lui offre de s'asseoir pour gouter à quelques friandises. Elle se souvient des recommandations de la tour : ne pas s'asseoir sur une chaise et n'accepter comme nourriture que du pain noir. Assise sur le sol et grignotant un quignon de pain noir Psyché donne le coffret que Perséphone remplit d'une mystérieuse mixture et referme soigneusement la boite.

✽ Dénouement

Psyché ouvrant la boite de Perséphone
par J.W. WATERHOUSE

Le retour se fait sans anicroche. Le nautonier des enfers prend la seconde pièce dans sa bouche et Cerbère croque le gâteau soporifique.
Revenue dans le monde des vivants, Psyché s'accorde quelques instants de repos et elle mérite bien un peu de lotion sur son visage fatigué. Pourtant la tour lui a bien précisé qu'elle ne devait sous aucun cas ouvrir le coffret. Psyché est à nouveau perdue par sa curiosité; elle ouvre le coffret, une fumée noire se répand la plongeant dans un sommeil profond annonciateur de la mort.

La brulure étant cicatrisée, Eros, qui ne l'a pas oubliée, s'échappe de sa prison dorée et vole vers elle. Il l'éveille d'une piqûre de ses flèches. Tandis que Psyché retourne porter le coffret à Aphrodite, Eros va trouver Zeus (Jupiter) pour lui demander d'intervenir.
Zeus commence par gronder Eros, allant même jusqu'à le rendre responsable de ses incartades amoureuses en précisant tout de même
"s'il se montre là-bas quelques minois agréables, souvenez-vous que vous me devez une compensation."

Il demande à Aphrodite de cesser ses persécutions et de pardonner.
« Vous, ma fille, ne vous affligez pas; ne craignez pour votre rang ni pour votre maison l'injure d'une mésalliance. Il s'agit de noeuds assortis, légitimes, et contractés selon les formes du droit. »
Enfin, il convoque les dieux pour célébrer l'immortalité de Psyché et le mariage sacré du couple.
Il présente à la jeune fille une coupe d'ambroisie et dit :
« Prends, Psyché, et sois immortelle. Cupidon et toi, qu'un noeud indestructible vous unisse à jamais. »

Les jeunes mariés auront une fille : Hêdonê en grec ou Volupté pour les Romains.

❖ Autres versions

L'histoire de Psyché et Eros a été racontée dans la poésie, le théâtre et l'opéra, mais aussi largement représentée dans la peinture et la sculpture.

• Quatre amis, Acante (Racine), Ariste (Boileau), Gélaste (Chapelle) et Polyphile (La Fontaine), se promènent dans les jardins de Versailles. Polyphile leur raconte l'histoire de Psyché qu'il vient de composer, et la lecture est ponctuée de commentaires esthétiques, de récits en prose et de vers extrêmement variés.

• Lamartine dans son long poème sur la mort de Socrate, profite du dessin sur la coupe contenant le poison pour raconter l'histoire de Psyché.

❖ Symbolisme

Le mythe de Psyché symbolise la destinée de l'âme déchue, qui, après bien des épreuves, s'unit pour toujours à l'amour divin. Les néo-platoniciens y virent la promesse d'une renaissance, d'une vie future, d'un bonheur éternel.

Le charmant récit d'Apulée, auteur latin du 2ieme siècle, a fait connaître dans les Métamorphoses (IV-28 à VI-24) l'interprétation populaire de cette allégorie qui serait d'origine Numide comme son auteur.

❖ Arts


tableaux de Psyché
Cliquer pour obtenir d'autres œuvres
de Psyché

Psyché apparaissent dans l'art grec dès le IVe siècle avant notre ère. Elle est souvent représentée avec des ailes de papillon, car l'âme avait en effet le papillon pour symbole. Le mythe de Psyché a bien souvent inspiré les artistes grecs: témoin une série de bronzes, de terres cuites, de pierres gravées, de monnaies, des fresques de Pompéi, Eros et Psyché du Capitole, des bas-reliefs de sarcophages.

Raphaël retraça les principaux épisodes de la fable de Psyché dans une série de compositions dont il orna la loggia du palais Farnèse.
Le palazzo Tè à Mantoue retrace toute l'histoire de l'héroïne dans la Sala di Psiche

Parmi les œuvres modernes, citons le tableau de Gérard: l'Amour embrassant Psyché, qui est au Louvre; celui de David: Psyché abandonnée par l'Amour; et les deux groupes de Canova: Psyché et l'Amour jouant avec un papillon, et Psyché retenue par l'Amour au moment où elle va se précipiter dans un abîme. Prud'hon a peint l'Enlèvement de Psyché (Louvre). John William Waterhouse a largement représenté Psyché dans son œuvre.

❖ Filiation

? ?
PSYCHE
Époux Enfants
Eros Hêdonê