EireAïfé

Plusieurs personnages de la mythologie celtique portèrent le nom d'Aïfé ou Aoifé (en écriture moderne)

1) Aïfé la magnifique.
Aïfé
Aïfé la guerrière

Fille d'Ardgeimm, Aïfé est la plus terrible des femmes-guerrières d'Écosse et une magicienne réputée qui est obligée d'accueillir Cuchulainn pendant un an. Elle appartient à une de ces communautés «initiatrices» spécialisées, qui forment les jeunes hommes des familles aristocratiques de la société celtique. Ces éducatrices ont en charge de transmettre leur savoir et leur expérience dans deux domaines essentiels et dialectiques : Eros et Thanatos, l'amour et la mort. Elles sont ainsi initiatrices des fonctions à la fois guerrière et sexuelle.

2) Aïfé la belle souveraine.
Aoifé par DUNCAN

Sans doute une autre version de la précédente, Aïfé la Belle souveraine, en guerre contre Scathach la Sombre, sa rivale, déclare « ne tenir à rien au monde plus qu'à ses chevaux et à son char ». Cuchulainn la vainc par la ruse, l'obligeant ainsi à lui accorder trois souhaits:
— sa soumission à Scathach;
— « l'amitié de sa hanche »;
— l'enfantement de son fils qui sera nommé Conle (Conlaech).

Enfin, Cuchulainn, à qui elle a déjà enseigné les « trois secrets », lui demande d'apprendre à leur fils l'intégralité de ses tours de magie guerrière, sauf un: le gae bolga (javelot dans le sac), puis de l'envoyer en Irlande à sa rencontre.

C'est dans cette île que le destin de Conle, que sa mère a initié aux arts guerriers, se scellera, tué par son propre père qui refusera de le reconnaître avant le combat malgré les mises en garde d'Emer, fille de Forgall.

3) Aïfé la belle.

Aïfé la Belle, est la troisième épouse du roi Lir. Elle est aussi la soeur d'Eve la seconde femme de Lir. Aïfé ne tarda à détester les enfants dont elle était à la fois tante et belle-mère. Elle demanda à des serviteurs de les tuer mais ceux-ci refusèrent. Alors elle changea les enfants en cygnes pour qu'ils errent pendant 900 ans sur les eaux. Le sort ne pouvait être brisé que si une femme du sud épousait un homme du nord de l'Irlande. Le dieu irlandais Bodb Derg transforma Aïfe en une sorte de chimère ailée.

4) Aïfé (Macha Mongruad)

Fille du roi Aed Ruad le Rouge qui doit être livrée en tribut à un géant fomoire, mais Cuchulainn intervient et la délivre. Ils deviennent amants pour une seule nuit. On la connaît aussi sous le nom de Macha Mongruad.

5) Aïfé, fille d'Abarta.

Aïfé (ou Aoifé) fille d'Abarta, et Iuchra étaient amoureuse du même homme, Manannan Mc Lir. Iuchra devint tellement jalouse qu'elle transforma pour deux siècles Aïfé en grue en lui disant "tu resteras dans la noble demeure de Manannan et personne de fera attention à toi et jamais tu iras vers d'autres terres où tu pourras te poser." A la mort de l'oiseau, Manannan fit avec sa peau connu un sac sous le nom de "coorbolg". Il contenait tout ce qui lui était précieux comme sa chemise, son couteau et la ceinture de Goibniu. Il fut aussi la possession de Lugh ou Liath Luachra, de qui Finn mac Cumhaill l'obtiendra.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]