Huitzilopochtli

Huitzilopochtli (colibri gaucher , de huitzilin, colibri et opochtli de gauche) représente le soleil triomphant à son zénith. C'est le dieu tribal des Aztèques qui les a guidés dans leurs migrations.

Huitzilopochtli (Codex Borbonicus)

Une légende raconte qu'il était le fils du couple créateur Omecihuatl et Ometecuhtli, les seigneurs de la Dualité comme tous les grands dieux créateurs. Dans une autre légende sa mère était la déesse de la terre Coatlicue, épouse du Dieu Soleil Tonacatecutli. Huitzilopochtli fut conçu de façon immaculée, comme il se doit à un dieu important.

En effet c'est lui qui leur ordonna d'aller chercher la fille du roi de Culhuacan pour qu'elle devienne leur déesse de la guerre, Yaocihuatl.
La princesse fut sacrifiée et un prêtre sacrificateur se vêtit de sa peau.
Le roi de Culhuacan, venu assister aux festivités en l'honneur de la nouvelle déesse, fut saisi d'horreur, déclara aussitôt la guerre aux Aztèques et les chassa. Les aztèques errèrent longuement pour découvrir une nouvelle terre d'accueil jusqu'à ce qu'ils trouvent l'endroit où un aigle perché sur un cactus dévorait un serpent comme Huitzilopochtli le leur avait prédit.

❖ Culte

À Tenochtitlân, les temples jumeaux de Huitzilopochtli et de Tlaloc se trouvaient au sommet de la plate-forme pyramidale du Templo Mayor ; on y accédait par un magnifique double escalier en pierre. Le temple de Huitzilopochtli était plâtré et peint en rouge sang guerrier alors que celui de Tlaloc était peint en bleu brillant (représentant l'eau) et en blanc ; les prêtres des deux dieux avaient des statuts équivalents dans la société aztèque.

❖ Légendes

Un jour Coatlicue, balayait la cour du temple Tzintzuni, quand elle vit par terre une très belle plume de colibri; elle se baissa pour la ramasser et la mettre dans sa poitrine. Peu de temps après elle s'aperçut qu'elle était enceinte. Ses premiers enfants Centzonhuitznahuac (les étoiles du sud) dressés contre leur mère par leur soeur Coyolxauqui décidèrent de la tuer. Mais quand les futurs matricides voulurent mettre leur noir dessein en exécution, Huitzilopochtli sortit du ventre de sa mère, armé d'un bouclier à la main gauche et d'un dard bleu à la main droite et les extermina presque tous. Il tua aussi sa soeur. Dans sa précipitation, il la demembra et la décapita puis jeta sa tête dans le ciel, où elle devint la lune. Il affirma que leur mère serait contente de voir sa fille tous les jours dans le ciel.

❖ Filiation
Omecihuatl
ou Coatlicue
Ometecuhtli
(ou Mixcoatl)
HUITZILOPOCHTLI
Epouse Enfants
   
❖ Arts

Les codex représentent Huitzilopochtli brandissant son arme préférée, un atlatl (propulseur de lances) en forme de Xiuhcôatl ("serpent de feu"). Il avait les bras et les jambes peints en bleu, des plumes de colibri sur sa jambe gauche et du duvet à l'extrémité de ses flèches.

Codex Borbonicus
Codex Ramirez
Codex Telleriano-Remensis.
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]