GANYMEDE

Bel adolescent qui fut enlevé puis choisi comme échanson par Zeus.

❖ Légendes

Ganymède
Enlèvement de Ganymède
par CORREGGIO
© Kunsthistorisches Museum,
Vienna

Ganymède, fils du roi Tros, qui donna son nom à Troie, et de la Nymphe Callirhoé, fille du Scamandre, était le plus bel adolescent vivant sur la terre; c'est pourquoi il fut choisi par les dieux pour être l'échanson de Zeus.
On dit que Zeus prit la forme d'un aigle et l'enleva dans les plaines de Troade.

Ambroisie
Nourriture délicieuse qui donnait aux dieux l'immortalité et leur conservait une éternelle jeunesse. D'après Homère, l'ambroisie était apportée du lointain Occident par des colombes. Plus tard la production fut confiée à Déméter.
L'ambroisie était sans doute assez liquide puisque les dieux s'en oignaient le corps et Héra s'en servait comme cosmétique.

Nectar
Breuvage mythique des dieux


Après cela, pour  le dédommager de la perte de son fils, Hermès, au nom de Zeus, fit don à Tros d'un cep de vigne ou d'une coupe en or, œuvre d'Héphaïstos, et de deux belles juments immortelles que Laomédon promettra à Héraclès à condition qu'il sauve sa fille Hésione.

En même temps, il lui assura que Ganymède était devenu immortel, à l'abri des infirmités de la vieillesse et qu'en ce moment même lui dit-il il souriait, une coupe d'or à la main en versant le nectar à Zeus à la place d'Hébé.
Ganymède fut placé dans le ciel sous la forme de la constellation du verseau à coté de la constallation de l'aigle.

❖ Arts

Le personnage de Ganymède a été mainte fois représenté sous forme de sculptures qu'on peut voir au musée du Vatican, à la galerie des Offices de Florence et au musée de Naples. Les modernes ont plus été attirés par la représentation de l'enlèvement de Ganymède comme le montrent les oeuvres de Michel-Ange, du Titien, de Rembrandt ou de Rubens .

Ganymède
Ganymède par RUBENS , © Palais Schwartzenberg , Vienne
Ganymède
Ganymède par Thorvaldsen
© Thorvaldsen Museum, Copenhagen

❖ Filiation

Callirhoé Tros
GANYMEDE
Epouse* / amante Enfants
   

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr