DÉDALE & ICARE

Talos
Talos dans le film "Jason et les Argonautes"

La naissance de Dédale est discutée. Selon certains, c'est Alcippé qui est sa mère, selon d'autres c'est Mérope, ou encore Iphinoé. Et chacun lui attribue un père différent mais il est généralement admis qu'il appartient à la maison royale d'Athènes. C'était un merveilleux forgeron qui avait été instruit dans son art par Athéna en personne.

♳ Un de ses apprentis, Talos ou Perdix, fils de sa sœur Polycasté, l'avait déjà dépassé en habileté alors qu'il n'était âgé que de douze ans. Un jour, Talos ramassa la mâchoire d'un serpent et, s'étant aperçu qu'il pouvait l'utiliser pour couper un bâton en deux, il fit la même en fer et ainsi inventa la scie. Cela, ajouté à d'autres inventions lui assura une très grande réputation à Athènes, et Dédale, qui prétendait avoir lui-même forgé la première scie, éprouva bientôt à son égard une jalousie insurmontable. Ayant conduit Talos sur le toit du temple d'Athéna sur l'Acropole, il indiqua du doigt quelque chose au loin et, brusquement, il le jeta dans le vide. Dans une légende Athéna le changea en perdrix avant qu'il ne s'écrase au sol.

Icare

Cependant, et malgré sa jalousie, il n'aurait jamais fait de mal à Talos s'il ne l'avait suspecté de rapports incestueux avec sa mère Polycasté. Dédale se hâta de descendre au bas de l'Acropole et enfouit le cadavre de Talos dans un sac, avec l'intention de l'enterrer en secret. Mais son crime fut bientôt découvert. Traduit en justice, l'Aréopage le bannit pour meurtre.

♴ Talos, était aussi le nom d'un serviteur de Minos: il était en bronze et sa tête était d'un taureau. Ce serviteur lui avait été donné par Zeus comme gardien de la Crète. Il avait été forgé par Héphaïstos en Sardaigne, et il avait une veine unique qui partait du cou et qui descendait jusqu'à la cheville où elle était fermée par une épingle en bronze. Il avait pour tâche de faire tous les jours trois fois le tour de l'île de Crète au pas de course et de lancer des rochers sur tout navire étranger.

Si jamais quelqu'un réussissait à débarquer il l'attrapait puis il le serrait contre sa poitrine portée au rouge.
Il devait aussi traverser trois fois par an, à une allure plus modérée, les villages de Crète en montrant les lois de Minos inscrites sur des tablettes de bronze.
Médée tua Talos en retirant l'épingle de sa cheville de sorte que tout son sang s'échappa de son corps ou bien c'est Poeas, père de Philoctète, perça la veine d'une flèche bien ajustée.

Labyrinthe
Chute d'Icare par SARACENI
(© Gallerie Nazionali di
Capodimonte, Naples)

Dédale se réfugia dans une ville de l'Attique, dont les habitants furent appelés Dédalides d'après son nom; puis, à Cnossos, en Crète, où le roi Minos fut heureux d'accueillir un artiste aussi habile.
Il vécut là paisiblement, pendant un certain temps, et entouré de considération jusqu'au jour où Minos, ayant appris qu'il avait aidé Pasiphaé à s'unir au taureau blanc de Poséidon l'enferma quelque temps dans le labyrinthe avec son fils Icare mais Pasiphaé les libéra tous les deux.

Il n'était pas facile de s'échapper de Crète car Minos faisait garder par des soldats tous ses navires et venait d'offrir une récompense à qui capturerait Dédale. Toute fuite par la mer était désormais impossible alors il ne lui restait plus qu'à inventer un moyen de s'échapper de l'île par les airs.

ENVOL

Lamentations pour Icare
DRAPER 1898
( © Tate Britain London)

Alors celui-ci se fabriqua une paire d'ailes pour lui et une pour Icare; les grandes plumes étaient cousues mais les petites plumes tenaient avec de la cire. Pendant qu'il fixait les ailes d'Icare, il lui dit très ému:
"Mon fils, prends garde, ne vole pas trop haut car le soleil ferait fondre la cire, ni trop bas, car les plumes seraient mouillées par les embruns de la mer."
Ils avaient laissé derrière eux Naxos, Délos et Paros sur la gauche, et dépassaient Lébynthos et Calymnos sur la droite lorsqu' Icare, enfreignant les ordres de son père, s'éleva et monta vers le soleil, tout heureux de se sentir porté par ses grandes ailes.

Et, lorsque Dédale se retourna, il ne vit plus Icare, mais dans la mer au-dessous de lui, des plumes flottaient sur les vagues. La chaleur du soleil avait fait fondre la cire, Icare était tombé dans la mer et s'était noyé. Dédale tournoya dans les airs autour de l'endroit jusqu'à ce que le cadavre fût remonté à la surface puis il le porta dans l'île voisine, appelée aujourd'hui Icaria, où il l'enterra. L'île a maintenant donné son nom à la mer qui l'entoure. Dédale, continuant de voler vers l'ouest, s'arrêta à Cumes, près de Naples. Là il dédia ses ailes à Apollon et lui construisit un temple avec un toit d'or. Ensuite il se rendit à Camicos (actuellement Agrigente) en Sicile, où il fut très bien reçu par le roi Cocalos. Il vécut là, parmi les Siciliens, entouré d'honneurs, et construisit de beaux édifices.

RECHERCHE DE DEDALE

Dédale et Icare Leighton 1869

Pendant ce temps-là, Minos avait rassemblé une flotte importante et s'était mis à la recherche de Dédale. Il avait emporté une coquille d'escargot et, partout où il allait, il promettait une forte récompense à qui saurait faire passer un fil dans les spirales, sachant fort bien que seul Dédale était capable de le faire.
Arrivé à Camicos, il proposa la coquille à Cocalos qui, intéressé par la récompense, demanda à Dédale de lui indiquer la façon de procéder; bien entendu, Dédale découvrit un moyen.

Il attacha un fil très léger à une grosse fourmi, il fit un trou au sommet du coquillage et attira la fourmi dans les spirales en enduisant de miel les bords du trou. Puis il attacha le fil à l'autre extrémité et tira. C'était fait. Cocalos rendit la coquille enfilée et réclama la récompense.
Or Minos était, maintenant, certain d'avoir trouvé le lieu où se cachait Dédale et il demanda qu'il lui fût livré. Mais le roi ne voulait pas trahir les lois de l'hospitalité et les filles de Cocalos ne voulaient pas perdre Dédale qui leur avait confectionné de si beaux jouets, et avec son aide, elles tramèrent un complot.
Dédale fit passer un tuyau dans le plafond de la salle de bains, par lequel elles firent couler de l'eau bouillante (autre version avec de la poix) sur Minos qui se délassait dans son bain.
Cocalos, qui ne voulait pas non plus être impliqué dans le complot, renvoya le cadavre aux Crétois en disant que Minos s'était pris les pieds dans un tapis et était tombé malencontreusement dans une cuve d'eau bouillante.
Les gens de la cours de Minos l'enterrèrent en grande pompe et Zeus en fit un juge des Morts au Tartare, avec son frère Rhadamanthe et son ennemi Eaque.

Quant à Dédale, il quitta la Sicile pour retrouver Iolaos, neveu et conducteur du char d'Héraclès de Tirynthe, qui se rendit en Sardaigne à la tête d'un corps d'armée composé d'Athéniens et de Thespiens. Beaucoup de ses édifices ont parait-il, survécu jusqu'à nos jours en Sardaigne; on les appelle les Dédalies.

FILIATION

Alcippé Eupalamos
DEDALE
Epouse Enfant
Naucraté Icare

SOURCES

http://mythologica.fr