TAOISME

Le terme tao, qui signifie «la Voie", détient une signification profonde dans la pensée chinoise. Il est à la fois le premier principe de toute chose, l'ordre universel transcendant et le chemin que chacun doit suivre pour que s'établisse un accord entre l'homme et l'univers.

L'ouvrage fondamental du taoïsme est le Tao-ta king, attribué à Lao-tseu, un philosophe quasi légendaire du VIe siècle avant notre ère.
Un autre texte, le Tchouang- tseu, introduit les concepts opposés de yin et de yang qui représentent la femme et l'homme, les ténèbres et la lumière, l'immobilité et le mouvement, et dont l'union et la succession produisent le principe ineffable du tao.
Le Yi-king, "Livre des mutations", est une œuvre divinatoire unissant la pensée taoïste et confucéenne : il prétend prédire l'avenir en se fondant sur des événements liés au hasard, par exemple les motifs formés par des bâtons lancés en l'air.

À la différence du confucianisme, le taoïsme préconise la spontanéité et le naturel, l'abandon de soi à la puissance du Tao, à l'harmonie des forces cosmiques. La réalité, bonne ou mauvaise, est l'effet sublime de ce principe universel et rien ne doit l'entraver. Les taoïstes recherchent naturellement la solitude, la méditation et un mode de vie simple. Leurs techniques de contemplation se comparent à la méditation bouddhiste.

https://mythologica.fr