SIKHISME ⑴

Le mot  "Sikh" signifie "disciple".
Un Sikh croit en un seul Dieu et dans les enseignements des Dix Maîtres (Gurus) recueillis dans le "GURU GRANTH SAHIB", le livre sacré des Sikhs. De plus, hommes et femmes Sikhs doivent recevoir AMRIT, le baptême Sikh.

Bref historique.

La religion Sikhe fut fondée par Guru Nanak, né e 1469 dans le village de Talwandi, actuellement 'Nankana Sahib' près de Lahore  au Pakistan. Dès son enfance, son esprit ardent refusa les rituels sans fondement, les superstitions et les dogmes qui passaient pour être la religion en ce temps-là.

Guru Nanak et les neuf Gurus qui lui succédèrent donnèrent un merveilleux exemple de spiritualité vivante tout en prenant une part active à la vie séculière.

Le dixième et dernier Guru, Guru Gobind Singh (1666-1708) fonda la cérémonie du baptême Sikh en 1699, et par là donna une identité aux Sikhs. Les cinq premiers Sikhs baptisés furent appelés "PANJ PYARE" (Les cinq Bien Aimés); à leur tour, ils baptisèrent le Guru à sa demande - événement jusqu'à présent unique dans l'histoire.
Peu avant son décès, le Guru ordonna que le "Guru Granth Sahib", les écritures sacrées des Sikhs, soit la suprême autorité spirituelle des Sikhs, et que l'autorité temporelle soit investie dans le KHALSA PANTH, la communauté des Sikhs. Le "Guru Granth Sahib", les écritures sacrées des Sikhs, fut compilé et édité par le cinquième Guru, GURU ARJAN on 1604. Ce sont les seules écritures du monde à avoir été compilées du vivant des fondateurs de la foi.

Guru Arjan construisit également le mondialement célèbre Gurdwara - DARBAR SAHIB, à Amritsar, qui est le centre du Sikhisme.

Durant le XVIIIe siècle, les Sikhs firent l'objet de répressions et de persécutions diverses de la part des autorités de l'époque, poussées par le fanatisme général. Ils durent faire des sacrifices extrêmes pour protéger et préserver leur foi et leur identité. L'empire Moghol était en voie de désintégration, les Afghans, sous la conduite d'Ahmed Shah Abdali, avaient commencé à envahir le pays. Les Sikhs profitèrent de ces circonstances pour établir leur propre royaume qu'ils achevèrent de constituer sous le Maharaja RANJIT SINGH (1780-1839). L'empire Sikh dura un demi-siècle et fut annexé par les Anglais en 1849.

Durant la guerre d'indépendance de l'Inde, de nombreux Sikhs furent pendus et les autres durent faire face à toutes sortes de brutalités, affronter les balles, subir de longues périodes d'emprisonnement afin de libérer le pays. Bien que les Sikhs ne représentent que 1,8% de la population de l'Inde, ils se sont néanmoins forgé une solide réputation dans pratiquement tous les domaines, tels que l'armée, l'agriculture, les sports, l'industrie, l'éducation, la médecine, l'ingénierie etc... à force de persévérance et de travail dans un esprit de dévouement missionnaire. Leur goût de l'aventure et de l'entreprise les a conduits dans presque tous les pays du monde.
La moitié des sikhs vivent hors de l'Inde, notamment en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada. Au Népal et dans certaines parties de l'Asie

Religion et Philosophie.

La religion Sikhe est strictement monothéiste, croyant en un seul Dieu Suprême, Absolu, Infini, l'Etemel, le Créateur, la Cause des causes` sans inimitié, sans haine, à la fois immanent et transcendant Sa création. Ce n'est pas le Dieu d'une nation, mais le DIEU DE GRACE. Aussi, créa-t-il l'homme non pour le punir de ses péchés, mais afin qu'il réalise son vrai destin dans le cosmos et se fonde en son créateur.

"O mon âme, tu es l'incarnation de la Lumière.
Connais ton Essence,
O mon âme, te Seigneur est toujours avec toi.
A travers la parole du Guru, jouis de Son Amour,
connaissant ton Essence, tu connais ton Seigneur
Et tu connais le mystère de la naissance et de la mort"
(Guru Granth, p: 441)

Le postulat de base du Sikhisme est qu'il n'y a pas de péché originel, mais la vie ayant émané d'une Source Pure, le Seigneur de Vérité demeure en elle.

•Ainsi Nanak dit:

"O mon-âme, tu es l'étincelle de la Suprême Lumière; Connais ton Essence"

Non seulement toute la philosophie Sikhe, mais toute l'histoire et le tempérament des Sikhs découlent de cette manière de voir.

Les Sikhs ne reconnaissent pas le système des castes; de même, ils ne croient pas en l'adoration des idoles, dans les rituels ou les superstitions. Dieux et Déesses ne sont pas considérés comme des êtres.

Cette religion correspond à une manière d'être, de rendre service à l'humanité et d'engendrer tolérance et fraternité vis-à-vis de tous. Les Gurus Sikhs ne demandent pas le retrait du monde pour atteindre le Salut. Il peut être atteint par chaque personne qui gagne honnêtement sa vie et mène une existence normale.

"Celui-là seul connaît la Voie, ô Nanak, qui gagne sa vie à la sueur de son front et ensuite partage avec les autres" (Guru Granth, p. 1245)

Nanak donne à une humanité opprimée un nouvel espoir de rejoindre sa fraternité en tant qu'égale. Il est le créateur de l'HOMME NOUVEAU, dans un monde nouveau soutenu par une nouvelle morale.

Richesses et possessions personnelles ne sont pas des obstacles à la réalisation d'idéaux spirituels. Le Sikh ne croit pas en la sentence : "Il est plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille que pour un homme riche d'entrer dans le Royaume de Dieu". Par contre, le dicton Sikh est le suivant:
"Ceux qui son dans l'intimité du Seigneur, par la grâce du Guru, parviennent au Seigneur au sein de Maya (c'est-à-dire abondance)"
(Guru granth, p. 921)
Le Sikhisme n'accepte pas le pessimisme. Il préconise l'optimisme et l'espoir.
Le précepte : "Ne répond pas à l'offense, mais à celui qui t'a frappé sur la joue droite, tend la joue gauche" ne trouve pas sa place dans le mode de vie Sikh. Par contre, il enjoint à ses adeptes:
"Lorsque tous les autres recours ont été épuisés, alors il est parfaitement juste de tirer l'épée".
Guru Gobind Singh

https://mythologica.fr