Religion

Aucune des définitions générales de la religion ne fait l'unanimité. S'il est difficile de la définir, il est toutefois possible de la distinguer de pratiques apparemment similaires.

Le marxisme-léninisme ou l'humanisme sont-ils des religions? Ces doctrines correspondraient à une notion de la religion définie comme étant "tout ce à quoi est vouée une fidélité fondamentale". Toutefois, de telles croyances ne font habituellement pas référence à un être suprême surnaturel. Il est donc préférable de les décrire plutôt comme des idéologies, bien qu'elles aient beaucoup de caractéristiques communes avec la religion.

La croyance en la magie est répandue chez de nombreux peuples, notamment en Afrique et en Amérique latine. Bien que présentant également des traits communs avec la religion, la magie diffère de cette dernière sur au moins un point essentiel. La plupart des religions sont fondées sur la croyance en la souveraineté d'un ou de plusieurs dieux. Leurs fidèles sont donc convaincus de ne pas pouvoir agir directement sur la réalité, qui est le produit de la volonté divine.
Les adeptes de la magie, en revanche, croient pouvoir modifier le monde réel, en jetant un sort par exemple. Cette différence fondamentale dans la relation aux choses réelles qui existe entre la religion et la magie suffit à les distinguer radicalement l'une de l'autre.

Eléments constitutifs.

Au fondement de toute religion réside la notion de sacré. Le sacré est ce qui relie le profane au divin. Les limites entre ce qui est considéré comme profane et ce qui est considéré comme sacré sont fixées empiriquement et varient selon les époques et les cultures.
Elles diffèrent avec le degré de compréhension du monde réel par les diverses sociétés. Les grandes marques de l'espace et du temps sont sacrées, car elles sont la manifestation évidente de la puissance divine. Ainsi les rivières et les forêts, les montagnes et les grottes, le jour et la nuit sont sacrés, mais aussi la naissance, le mariage, la fécondité et la mort. De même, l'inexplicable est sacré, car l'explication non révélée à l'homme appartient aux dieux. La religion est le moyen pour l'homme de communiquer avec la puissance divine, de conjurer la peur que connaît l'être fini devant l'infinie réalité.

La religion est composée de croyances et de pratiques. Pour les théologiens, dont la religion constitue l'objet d'étude, celle-ci est avant tout un ensemble de croyances. Pour certains peuples, en revanche, la religion est plus une pratique qui se confond avec la vie courante qu'une croyance érigée en dogme.
Certaines sociétés primitives n'ont même pas de nom pour désigner la religion.
Il est toutefois possible d'identifier et de classer les éléments constitutifs de la plupart des religions.
Une classification communément admise distingue la foi, le culte, la communauté, le credo et le code.
• La foi est l'adhésion profonde de l'esprit à un dogme qui emporte la certitude du croyant.
• Le culte constitue l'ensemble des pratiques que l'on observe afin de rendre hommage à une divinité.
• La communauté désigne l'ensemble des fidèles d'une même religion qui se rassemblent dans un lieu de culte particulier, mais aussi le groupe formé par des religieux qui vivent ensemble et observent les mêmes règles.
• Le credo énumère la totalité des principes sur lesquels se fonde la religion.
• Le code enfin contient l'ensemble des prescriptions morales qui régissent la vie du fidèle.

page 2 page suivante

https://mythologica.fr