ANIMISME

Par le point commun de la croyance au mana, force répandue à travers la nature et dont tous les êtres participeraient, il semblerait que magie et animisme fussent une seule et même chose. Dans l'animisme, cependant, on personnalise davantage les puissances cachées: on peuple la nature de toutes sortes d'âmes ou d'esprits qui sont censés avoir des intentions et des volontés analogues aux nôtres.

" Les esprits, nous dit Bergson, ce sont les vagues entités qui peuplent, par exemple, les sources, les fleuves, les fontaines. " Bienveillants ou malveillants, les esprits animent la nature de leur présence et doublent de leur spiritualité les choses matérielles. Bergson nous rappelle qu'ils n'ont ni la personnalité complète, ni l'ubiquité, ni la dignité éminente des dieux. Ils sont généralement attachés aux lieux où ils se manifestent, ce qui les distingue de la divinité proprement dite, qui a toujours le don d'ubiquité.

Il est à peine besoin de souligner l'anthropomorphisme d'une telle représentation : la croyance aux esprits est une fabrication purement humaine et si sa poésie est incontestable, elle est d'une parfaite gratuité au regard de la vérité philosophique ou religieuse.

https://mythologica.fr