L'Océanie se divise habituellement en trois régions :
- celle des grandes îles au nord de l'Australie, la Mélanésie, habitée depuis longtemps par des peuples d'agriculteurs à la peau sombre ;
- celle des groupes disséminés de petites îles peuplées de marins originaires d'Asie ;
- celle des lointaines îles de Polynésie formant un triangle comprenant Hawaï au nord, la Nouvelle-Zélande au sud et l'île de Pâques à l'est.
A la différence des Mélanésiens et des Micronésiens qui parlent des centaines de langues et possèdent de nombreuses mythologies, les Polynésiens parlent des langues issues d'un seul groupe linguistique et ce, bien que leurs mythologies témoignent d'influences diverses.

MYTHOLOGIE.

Les mythologies primitives d'Océanie ont des origines chamaniques et relatent les tentatives de manipulation, voire de visite, du monde spirituel effectuées par de talentueux pratiquants et médiums. Les légendes et les contes populaires évoquent de célèbres magiciens, des êtres protéiformes et des voyageurs spirituels. Cependant, il existe d'importantes variations entre les différentes régions. Dans une grande partie de la Mélanésie et dans quelques autres groupes d'îles, les facettes les plus négatives de l'expérience chamanique ont donné naissance à la magie et à la sorcellerie. Ailleurs, de puissants cultes se sont développés ou ont été introduits, certains rappelant l'Asie ou même les Amériques, avec leur propre structure chamanique.

Les Polynésiens, grands navigateurs, s'établirent aux Samoa et aux Tonga vers 1000 avant notre ère. Pendant plus de vingt-cinq siècles, ils se mêlèrent à d'autres peuples du triangle. Même si beaucoup de mythes d'exploration traitent de voyages réels, on pense aussi qu'ils représentent des voyages spirituels. Pour autant que des demi-dieux comme Rupe et Maui aient été, à l'origine, des personnes réelles, ils sont probablement plus chamans qu'explorateurs. Outre les contes et les fables, les plus vieux mythes de la région concernent la nature, en particulier les étoiles et l'origine des lieux ou des choses évidentes, comme le feu ou les espèces animales. Ces histoires étaient souvent racontées lors de cycles narratifs que des conteurs intégraient à des rituels.


Panthéon

Une des migrations d'Asie du Sud-est vers la Polynésie, sans doute via l'île de Futuna, introduisit une cosmologie indo-européenne dotée de nombreux paradis et enfers, d'un Arbre de vie, d'Eaux de vie et d'un monde-miroir appelé Pulotu. Le peuple de Pulotu dominait en Polynésie occidentale et aux Fidji, tandis que le peuple Papatea, qui entretenait un panthéon émanant des dieux parents Papa et Atea, exerçait une grande influence sur la Polynésie orientale, dont la Nouvelle-Zélande, où Rangi remplaçait Atea.

La mythologie des arborigènes d'Australie est traitée à part.

BIBLIOGRAPHIE.

Bibliothèque virtuelle (d après Blake et Mortimer)
https://mythologica.fr