Enlil

Enlil est le dieu de l'Atmosphère (son nom signifie Seigneur des vents) et roi des dieux au IIIe millénaire avant notre ère. On le retrouve chez les Akkadiens sous le nom d'Ellil.

Anu
Anu et Enlil représentés par
une couronne à cornes
Détail de borne babylonienne du XIIe

«Maître des mondes », il possède les tablettes des Destinées, sur laquelle est gravé le sort de l'humanité. Il préside également à l'assemblée des dieux qui fixe les destinées du monde. Dans un sens plus large, il est aussi le dieu de l'esprit qui permet aux êtres de vivre.
Enlil devint rapidement le dieu suprême qui possède à la fois l'énergie et la force.

Dieu de la Justice il peut à la fois punir ou récompenser.
Exécuteur des décisions célestes, il sert d'intermédiaire et de médiateur entre son père An et les humains de la Terre.
Dépositaire des insignes de la royauté, il nomme les rois des hommes, qui deviennent ainsi ses vicaires.
Sur les kudurrus il apparait avec le symbole d'un autel et d'une couronne.

Son épouse, la déesse Ninlil, l'assiste dans cette tâche en nourrissant les élus avec son lait sacré.
Au IIe millénaire avant notre ère, les Babyloniens lui attribuent l'épithète Bêl, qui signifie « seigneur », avant de le remplacer par le dieu Marduk. Tout comme Anu, il possède sa promenade réservée dans le ciel : la « route de Bêl ». Sa ville de culte est Nippur.

❖ Mythe d'«Enlil et Ninlil»
Enlil assis
Enlil

Cette légende située à Nippur, séjour des dieux célestes, décrit la relation d'Enlil et Ninlil au temps où les hommes n'existaient pas encore. Enlil tombe amoureux d'une jeune fille nommée Ninlil, qui refuse ses avances car elle se considère comme trop jeune. Celui-ci ne s'avoue pas vaincu et avec l’aide de son serviteur Nusku, qui lui fournit une barque, il surprend Ninlil qui se baigne dans un canal, en dépit des mises en garde de sa mère, et la viole. De cette union naîtra Nanna le dieu de la lune. Coupable d'un crime grave, Enlil est jugé par les dieux qui le bannissent aux enfers et sans doute à cause de la relation coupable qu’elle a eue Ninlil va aussi aux enfers. Là, elle va rencontrer successivement trois personnages infernaux dont Enlil a usurpé l'identité: en premier «l'homme en charge de la porte de la ville», en second Siluli «l'homme en charge de la barque» et enfin «l'homme du fleuve infernal qui mangent les gens». Sous l'apparence de ces personnages, Enlil séduit la jeune fille et la féconde par trois fois. De ces unions successives naîtront trois divinités: Nergal, Ninazu et Embilulu, le régisseur des canaux. Le dernier passage chante les louanges de Enlil et de Ninlil devenus parents.

❖ Filiation
Ki Anu
ENLIL
Epouse* / amante Enfants
Ninlil Nanna
Ningirsu
Nerigal
Ninurta
Nisaba
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]