ALCAVICÇA.

Alcavicça était le seigneur de la vallée de Cuzco au Pérou avant l'arrivée des Incas. Il représente le lien entre le pays d'origine de Viracocha et Cuzco.

❖ Légendes

Alors qu'il parcourait le nord-ouest de la région du lac Titicaca, Viracocha se rendit depuis Urcos dans la vallée de Cuzco. En un lieu qui deviendrait la future capitale de l'empire inca, il créa (ou demanda qu'il sortît de terre) un grand seigneur qu'il appela Alcavicça.
Alcavicça devint le souverain du peuple du même nom qui vivait dans la vallée à l'arrivée des Incas.
Lorsque Viracocha quitta la vallée son dernier acte fut d'ordonner à la noblesse inca de sortir de terre après son départ. Cet acte donna à  Cuzco et aux Incas un précédent divin pour proclamer leur souveraineté sur la vallée et sur l'empire tout entier.
La création même d'Alcavicça par Viracocha suggère l'existence d'un plan divin, et ces actes établissent et justifient le schéma d'expansion inca, ainsi que leurs relations politiques hiérarchiques avec les peuples qu'ils soumettaient, sous la forme d'envahisseurs étrangers (les Incas) subordonnant les peuples locaux et prenant leur destinée en main.

Dans une autre version, plus élaborée, sur l'origine de l'état inca, six  des quatre frères et des quatre sœurs - épouses des "ancêtres", y compris Manco Capac et Mama Huaco, voyagèrent depuis Huanacauri jusqu'à la vallée de Cuzco et à la ville elle même, où  régnait Alcavicça.
Ils se rendirent devant Alcavicça et déclarèrent que leur père, Inti, les envoyait pour il prendre possession de la ville et de la vallée. Le peuple d'Alcavicça accepta et fournit  un logement aux six ancêtres. Manco Capac prit alors des grains de maïs qu'il avait apportés avec lui depuis la grotte de Tambo Toco et enseigna aux Alcavicças comment les cultiver, introduisant ainsi la première culture du maïs dans la vallée. Selon une autre version du récit, c'est Mama Huaco qui planta le premier champ de maïs.
Ainsi, la prise de Cuzco par un commandant divin qui avait voyagé depuis Titicaca (lieu de la naissance du monde) et enseigné aux peuples indigènes l'art de l'agriculture, établissait la légitimité des Incas au pouvoir. Néanmoins, les choses ne se déroulaient pas toujours comme prévu. Ainsi, Mayta Capac, le quatrième empereur inca légendaire, dut faire face à une rébellion des Alcavicças, apparemment mécontents de la suprématie du gouvernement inca.

pdf lire les différentes versions de la légende du peuple inca.

https://mythologica.fr