Mythologie Inca

L'Amérique du Sud était peuplée de petites communautés généralement dénommées d'après leurs grandes villes ou leurs principaux sites archéologiques

Ayar Manco et Mama Ocllo

Parmi les plus anciennes on peut citer :
- la civilisation de Chavin, florissante de 850 à 200 avant notre ère.,
- la culture Nazca de 200 avant notre ère à 600 de notre ère.
- et celle de la vallée de la Mochica du II au VII ième siècle.
Les Incas était le nom d'un des peuples de la vallée de Cuzco dans l'actuel Pérou, qui prit de l'importance et édifia un vaste empire couvrant les Andes, les régions côtières occidentales voisines jusqu'aux forêts tropicales de l'est.

Fondé selon la tradition par Manco Capac et les Ancêtres, l'empire Inca vit le jour vers 1100 et dura jusqu'à la conquête espagnole dans les années 1530.
Les Incas appelaient leur terre Tahuantinsuyu, ce qui signifie littéralement "le pays des quatre provinces".
La religion et la mythologie des Incas se présentent comme un amalgame de cultes fétichismes élémentaires, de croyances animistes, et de cérémonies complexes fortement teintées de magie.
Les deux principaux dieux des Incas étaient Viracocha zt Inti. A l'arrivée des espagnols les Andes étaient dominées par la civilisation des Incas.

L'univers inca est constitué de trois "pacha" qui sont à la fois un concept de temps et d' espace:
- Hanan pacha (le monde du dessus),
- Kay pacha (le monde d'ici ),
- Urin pacha (le monde d'en dessous).
Chacune des tribus possédait un huaca qui commémorait la légende de création d'un ancêtre tribal non humain par Viracocha.

Les incas avaient un système de croyances polythéistes. Viracocha, le créateur de l'univers et Inti, le dieu du soleil, étaient les dieux les plus importants. Viracocha créa l'humanité sur une île au milieu du lac Titicaca. Inti était tellement aimé que les Incas s'appelaient «Intip Churin» qui, dans la langue inca, signifie «les enfants du soleil». Mais cela n’empêche pas l’existence de croyances animistes qui perdurent encore de nos jours.


Panthéon

Les inca procédaient à des sacrifices humains connus sous le nom de Capacocha. Les futures victimes étaient amenées sur les montagnes de la Cordillère des Andes et placées vivantes dans des tombes funéraires où elles étaient laissées avec des objets tels que des figurines, des feuilles de coca, de la nourriture, des boissons alcoolisées et de la poterie. Ces offrandes ont été réalisées sur de grandes montagnes où des sites cérémoniels ont été construits, et auraient été réalisées pour de nombreux événements tels que: festivals importants, phénomènes naturels et efforts pour plaire aux divinités montagnardes. Les vilca camayos étaient les surveillants les offrandes, sur lesquelles ils avaient un droit de décision sur où le lieu et le nombre de sacrifices faits sur chaque montagne. Les divinités des montagnes étaient largement vénérées parce les incas croyaient qu'elles contrôlaient les phénomènes comme les précipitations, le débit d'eau et, par là  l'abondance et la fertilité des cultures.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]