Eumée

Eumée (gr. Εὔμαιος; lat. Eumaeus) est le fidèle porcher d'Ulysse, il fit tout son possible pour sauvegarder les biens du domaine d'Ithaque pendant sa longue absence.

Eumée
Eumée présente à Télémaque Ulysse déguisé en mendiant
par J. Kuhn-Régnier

Il était de noble origine, fils du roi Ctésios, fils d'Orménos, de l'île de Syria dans les Cyclades.

Dans le livre XV de l'Odyssée (301-484) Homère fait raconter à Eumée  sa propre histoire à la demande d’Ulysse.

« Étranger, puisque vous m'interrogez, et que vous désirez connaître mes aventures, écoutez en silence, et réjouissez-vous ; buvez le vin en restant assis à mes côtés...
Il est une île appelée Syria, peut-être en avez-vous entendu parler ; elle est au delà d'Ortygie, et c'est là que sont les révolutions du soleil. Elle n'est pas très-grande, mais fertile, riche en troupeaux de bœufs et de brebis, féconde en vignes, et le froment y croît en abondance.
La famine ne pénètre point chez ce peuple, ni même aucune autre maladie funeste aux malheureux humains; mais quand nos citoyens vieillissent dans la ville, Apollon à l'arc d'argent, arrivant avec Artémis, les font périr en les perçant de leurs douces flèches.
La sont deux villes qui se partagent également toutes les richesses de ce pays ; c'était sur ces deux cités que régnait mon père, Ctésios, fils d'Orménos, et semblable aux immortels. »

Sa nourrice, une esclave Phénicienne, belle, d'une taille élevée, et sachant exécuter de beaux ouvrages,  fut séduite par un marin Phénicien et s’enfuit avec lui en emportant l’argenterie et le bébé.

« Je me glorifie, dit-elle, d'être de Sidon, où l'airain abonde ; je suis la fille de l'opulent Arybante, mais des corsaires taphiens m enlevèrent au moment où je revenais des champs ; m'ayant conduite en ces lieux, ils me vendirent au maître de ce palais ; lui donna pour m'obtenir un prix convenable. » « ... Lorsque votre navire contiendra les vivres nécessaires, qu'aussitôt la nouvelle m'en parvienne dans le palais: j'emporterai tout l'or qui sera sous ma main, et je vous le donnerai, ce sera mon naulage. J'élève le fils de ce vaillant héros, enfant déjà si plein d'intelligence, qu'il peut sortir avec moi ; je le conduirai dans votre navire : il vous procurera des sommes considérables, si vous le vendez chez des peuples étrangers. »

Sept jours plus tard, au cours de la traversée, elle périt sous les flèches d’Artémis et son corps fut jeté à la mer.
Lorsque le bateau accosta à Ithaque le bébé fut vendu comme esclave à Laërte. Il fut élevé par Anticlée en même temps qu’Ulysse et sa sœur Ctimène qui devait épouser plus tard Euryloque, un compagnon de ce dernier pendant la guerre de Troie.

Tant qu'elle [Anticlée] vécut, malgré ses peines, il m'était doux de causer avec elle et de l'interroger ; car elle m'avait élevé près de la belle Ctimène, sa fille vertueuse et la plus jeune de ses enfants ; elle nous élevait ensemble, et me chérissait presque autant que sa fille.

Laërte en fit son porcher. Eumée fut ensuite porcher d'Ulysse, fils de Laërte. C'était un serviteur fidèle dévoué à son maitre.
Lorsqu’Ulysse retourna à Ithaque et sur les conseils d'Athéna c'est vers lui qu'il ira le premier. Le héros déguisé s'adressa d'abord à Eumée qui l’accueillit fort chaleureusement; Malgré sa pauvreté il lui offrit le gite et le couvert.

C'est chez Eumée qu'Ulysse révéla son identité à son fils Télémaque. Eumée aida Ulysse et son fils à punir les prétendants qui pillaient le palais.

❖ Filiation
? Ctésios
EUMEE
Epouse* / amante Enfants
   
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]