Taouret

Taouret (Taweret, Taurt, Thouéris, Thoeris, Toeris) dite "La Grande" est la déesse hippopotame protectrice des accouchements. Elle semble aussi confondue avec Apet, Ipet ou Opet.

Taouret
Taouret

Son apparition était censée effaroucher n'importe quel esprit malin qui aurait pu nuire à un enfant et à la femme en travail.
Comme déesse protectrice de l'accouchement elle était souvent accompagnée du dieu nain Bes, qui avait une fonction semblable.
Elle passe pour une compagne de Seth, de Sobek ou de Bes.

Elle était représentée avec une tête d'hippopotame, les pieds et les bras d'un lion, la queue d'un crocodile, des seins tombant et un ventre gonflé par une grossesse. Elle est coiffée d'un mortier éventuellement surmonté de cornes et du disque solaire.
Elle était souvent dépeinte tenant l'amulette "Sa" symbolisant la protection ou l'ank représentant la Vie.

❖ Légendes

Taouret était très populaire comme protectrice chez des femmes égyptiennes en particuliers les femmes enceintes qui portaient des amulettes à l'image de la déesse.

Taouret

A noter qu'il existe une déesse particulière pour les accouchements, moment particulièrement périlleux et exaltant, en la personne de Meskhenet.

Adoré sous la forme femelle bienveillante de la déesse Thouéris (ou Opet) au corps d’hippopotame, à la tête de crocodile et aux pattes de lion, protectrice des naissances et incarnation de la fécondité aquatique. Craint sous la forme maléfique de Seth, dieu du désordre et du chaos, du Tonnerre et des Forces violentes, il est considéré par les pharaons comme un animal maudit, ennemi des dieux, qu’il faut exterminer. Les Egyptiens redoutent ce représentant du Nil capable d’affronter la toute puissance de Pharaon, depuis qu’un hippopotame tua Ménès, premier roi d’Egypte, bâtisseur de la ville de Memphis et instaurateur d’un culte voué au crocodile. Après sa mort, il sera représenté par un crocodile saisi dans sa gueule par un hippopotame. Selon certaines légendes, l’hippopotame aurait même participé au combat des dieux. Seth noie son frère Osiris dans les eaux du Nil en prenant la forme d’un hippopotame. Pour venger son père, Horus revêt également la forme d’un hippopotame et affronte son oncle dans les eaux du Nil. Sa mère, Isis, harponne Seth, mais lui laisse la vie sauve. Horus, fou de colère, surgit du Nil et arrache la tête de sa mère grâce à ses puissantes mâchoires. Abondants dans la vallée du Nil, les hippopotames ravagent les cultures et sont considérés comme des ennemis par les paysans, qui les chassent à l’aide d’un harpon. Cette chasse prend très tôt un caractère rituel. Symbole des forces mauvaises, identifié à Seth, l’hippopotame est mis à mort rituellement par le roi sur les représentations figurées des mastabas (tombes). Les mâles blancs, symbole de la toute puissance du mal, sont encore plus redoutés et sont, à Edfou, la ville d’Horus, exterminés par des harponneurs choisis par les pharaons.

❖ Filiation
? ?
TAOURET
Parèdre Enfants
Bès,
Seth,
Sobek
 
❖ Arts
Harthor et Taouret aide une parturiente
Taouret et Hathor (Papyrus d'Ani)
Taouret
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]