Gonggong

Gonggong ou Kong Kong était dans la mythologie chinoise, est un terrible monstre qui provoqua une inondation désastreuse et il était l'ennemi juré du légendaire et bienveillant empereur Yao et de Zhu Rong, le seigneur divin du feu.

Il apparaissait sous la forme d'un immense dragon noir, et il avait un fils tout aussi malveillant, ambitieux et malfaisant que son père.
Gonggong avait aussi sous ses ordres deux comparses, Xiangliu et Fuyou. Le premier, féroce et cupide, n'était pas très beau à voir avec ses neuf têtes et son corps de serpent aux écailles vertes. Le deuxième n'était qu'une canaille sans scrupule, pourrie par l'oisiveté.
Fidèles en toutes occasions à leur maître Gonggong, ces trois âmes damnées se joignirent à lui dans sa lutte pour assouvir son ambition démesurée.

❖ Légendes

Un jour, Gonggong décida d'empaler le mont Buzhou avec sa corne, ce qui perturba l'équilibre de la terre et fit déborder les fleuves.
Puis il fit un trou dans le ciel, troublant le cours du soleil.
Depuis cette époque, le monstre est tenu responsable de tous les phénomènes climatiques et lumineux anormaux.

Une autre version du mythe affirme que Gonggong et Zhu Rong, décidèrent de s'affronter pour déterminer lequel des deux était le plus puissant. Les deux créatures tombèrent du ciel et Gonggong fut vaincu.

Dragon noir
Dragon noir

Humilié par sa défaite, Gonggong décida de se suicider en fonçant tête la première dans le mont Buzhou, l'une des montagnes qui soutenaient le ciel. Lorsque Gonggong heurta la montagne, un pan entier s'en détacha, un trou apparut dans le ciel et des craquelures fissurèrent la terre. Le feu et l'eau jaillirent et une impressionnante inondation recouvrit la quasi-totalité de la terre.
Les seules zones qui échappèrent à l'eau furent dévastées par le feu.

Peu importe comment ces faits regrettables se sont exactement produits, le mal était fait et il fallait rapidement réparer les dégâts.
La déesse Nuwa  ramassa alors quelques pierres colorées dans le lit d'une rivière et les fit fondre. Puis avec cette mixture fondue, elle colmata et rapiéça le trou fait dans le ciel.
Puis elle étaya les piliers des quatre points cardinaux qui avaient été sérieusement ébranlés avec les pattes d'une tortue.
Cependant, en heurtant la montagne, Gonggong avait fait pencher le ciel vers l'ouest, ce qui explique sans doute pourquoi les fleuves de la Chine coulent vers l'est.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]