Rébecca

Rébecca est l'épouse du patriarche Isaac qu'un serviteur de son père est allé chercher en Mésopotamie.

Rebecca et Eliézer
Rébecca et Eliézer
Nicolas POUSSIN (1648)
Musée du Louvre

Abraham avait atteint un âge bien avancé et son fils âgé d’une quarantaine d’années était toujours célibataire. Il était urgent pour la descendance de lui trouver une femme.  De plus Abraham a une idée bien précise sur sa future belle-fille : il ne voulait pas d'une Cananéenne mais plutôt une femme venue de la Mésopotamie, son ancienne patrie.

Abraham fit appeler l'un de ses serviteurs, Éliézér pour le charger d’une mission de la plus grande importance : trouver une épouse pour son fils. Il lui fit jurer de se conforter exactement à ses critères. Le serviteur consentit à jurer mais il s’inquiéta du refus possible de l’élue qui devrait quitter son pays et il suggéra d’être accompagné pa Isaac qui finalement était le plus concerné.  Abraham rejetta la proposition et lui dit qu'un Ange l'accompagnerait dans son voyage.

A dix chameaux chargés de riches présents, Éliézér  se mit en route et arriva bientôt à Harran. Il installa son campement près d'un point d'eau aux portes de la ville. Là, il pourrait voir, le soir venu, les femmes venir chercher de l'eau au puits. Mais pour identifier la femme qui pourrait convenir à son maitre et à Isaac, Éliézér demanda à l’Eternel un indice. Il devait choisir  la femme qui lui donnerait un peu d'eau, et qui abreuverait aussi ses chameaux.

Parmi toutes les femmes qui se pressaient autour du puits il repéra une jeune femme très belle qui s'approchait du puits pour remplir sa cruche. Au moment de remonter à la ville, Éliézér alla à sa rencontre pour lui demander de l'eau. Elle lui en offrit aussitôt et pendant qu’il buvait elle prit l’initiative de retourner au puits pour puiser de l'eau pour les chameaux. Le serviteur se dit qu’il était sans doute en présence de l’épouse promise à Isaac.

Rébecca et Eliézer au puits
Alexandre CABANEL 1883
 

Dès que les chameaux furent abreuvés, Éliézér prit un anneau de nez et deux lourds bracelets en or pour les lui offrir. Il lui dit : "De qui es-tu la fille?", et lui demanda un endroit chez son père pour passer la nuit.
Elle lui répondit qu’elle se nommait Rébecca, fille de Béthuel, fils de Milka, la femme de Nahor qui est le frère d'Abraham. Elle ajouta qu’il était le bienvenu chez son père.
Éliézér se prosterna et rendit grâce à l’Eternel de l’avoir guidé jusque chez le frère de son maître.

La jeune femme courut chez sa mère pour annoncer l’arrivée de ce riche voyageur et Laban, le frère de Rébecca, quand il  vit les bijoux en or, s'empressa de sortir pour aller à sa rencontre car sa maison lui est ouverte.

Avant le repas Éliézér demanda à parler car il était impatient de s'acquitter de sa mission. Il annonça qu'il est le serviteur et l'envoyé d'Abraham qui était très riche et avancé en âge. Son maitre lui avait demandé de trouver dans son pays d’origine une femme pour son fils Isaac Il raconta aussi comment il avait obtenu un indice de l’Eternel pour reconnaître la femme promise. Il demande finalement s'il pouvait emmener Rébecca comme fiancée à Isaac.

Béthuël et Lathan, furent impressionnés par le récit d'Éliézér, et donnèrent leur accord car ils  y voyaient la volonté de l'Eternel. Éliézér offrit d'autres bijoux et de beaux vêtements à Rébecca,  et de riches présents à ses parents. Puis le repas commença.

Rébecca et Eliézer au puits
Giambattista PITTONI
Musée de Bordeaux

Éliézér désirait partir dès le lendemain mais la famille était moins pressée et demanda un délai de dix jours avant de se séparer de Rébecca. Éliézér insista de nouveau et la famille finit par demander à Rébecca son opinion. Sans aucune hésitation elle voulut partir sur-le-champ.

Dès le lendemain, la caravane avec Rébecca, sa sœur, sa nourrice et ses servantes, quitta Harran et prit le chemin du pays de Canaan.

Au moment d'arriver chez Abraham, Isaac aperçut au loin la caravane arriver et il se rendit à sa rencontre. Rébecca, qui descend de son chameau et demanda à d'Éliézér qui était celui qui venait à leur rencontre l'identité de ce jeune homme. C’est votre futur mari répondit-il et elle prit soin son voile et s’en couvrit.
Éliézér raconta son voyage et Abraham fit  hâter les préparatifs du mariage. Une fois marié, Isaac se dit heureux et consolé de la perte de sa mère.

Leur union reste longtemps infertile, puis Rébecca est enceinte de jumeaux. Sa grossesse est pénible, parce que les deux enfants se battent dans son sein. L’Eternel lui prédit que deux nations seront issues de ces deux garçons et que l'aîné servira le cadet.
Quand Isaac fut devenu vieux et aveugle, Rébecca usa de stratagème pour que Jacob, son préféré,  reçût, à la faveur d'un déguisement, la bénédiction que le patriarche croyait donner à Esaü. Rébecca fut enterrée dans la caverne de Macpéla, à Hébron.

(Genèse, ch. 24)

❖ Arts
Rebecca et Eliézer
Rébecca et Eliézer
Bartolome MURILLO
Museo del Prado

La rencontre d'Eliézer et de Rébecca au puits a été représentée par un grand nombre d'artistes. Citons Poussin (Louvre); Antoine Coypel (Louvre); Paul Véronèse (musée de Madrid) ; Lucas Giordano (musée de Dresde) ; le Guide (palais Pitti) ; Al. Magnaschi (musée d'Orléans); Decamps, etc. La composition de ce dernier artiste, comme une peinture d'Horace Vernet (1834) sur le même sujet, nous offre des costumes et des types empruntés à l'Algérie.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]