Rachel

Rachel qui signifie "brebis" en hébreux est la seconde fille de Laban, et une des épouses du patriarche Jacob.

Jacob avec Rachel (G) et Léa (D)
Joseph FUHRICH

La Genèse (29, 27) montre Jacob frappé de la beauté de Rachel, sa cousine, qu'il rencontra près d'un puits à Harran, Il roula la pierre qui fermait le puits pour que ses moutons puissent boire et en pleurs il embrassa Rachel. Il la demanda aussitôt en mariage à Laban. Celui-ci fit droit à sa demande à condition que Jacob le serve d'abord pendant sept ans car il devait d'abord marier sa fille aînée.
Ce délai expiré, Laban lui donna Léa, soeur de Rachel, comme épouse puis sept jours plus tard il put finalement épouser Rachel mais il fut obliger à demeurer encore sept ans encore au service de son beau-père.

Rachel fut stérile pendant les premières années de son mariage, durant ce temps, Léa eut de Jacob quatre fils: Ruben, Siméon, Lévi et Juda. Pour maintenir sa position vis-à-vis de Léa, Rachel demanda à sa servante Bilhah d'avoir des enfants avec Jacob, une coutume usuelle au Proche-Orient (Gen. 30: 1-8). Bilhah eut deux enfants qui remplirent Rachel de joie; Rachel les nomma le premier Dan, et le deuxième Naphtali.

D’incessantes querelles éclatèrent entre les deux sœurs. «Rachel dit: J'ai lutté divinement contre ma soeur, et j'ai vaincu.» Le fait que Léa signifie "vache" et Rachel "brebis" a conduit à des spéculations sur la rivalité entre les éleveurs du petit bétail et du gros bétail.

Rachel cachant les théraphim
Giambattista TIEPOLO

Léa, voyant qu'elle n'avait plus de nouveaux enfants, donna sa servante Zilpa pour femme à Jacob. Zilpa eut deux fils : Gad et Asher.

Un jour, au temps de la moisson, Ruben trouva des mandragores dans les champs. Il les apporta à sa mère Léa. Rachel demanda à Léa de lui donner ces mandragores.
«Elle lui répondit: Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils? Et Rachel dit: Eh bien! il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils.»

Léa eut à nouveau des enfants : deux fils Issachar et Zabulo, et une fille Dinah

Jacob s’était enrichi et les relations avec son beau-père n'étaient pas au mieux; de plus les fils de Laban complotèrent contre Jacob. Celui-ci choisit de retourner dans son pays de Canaan avec sa famille et Léa soutint cette décision

Avant de partir Rachel finit par avoir un fils, Joseph ce qui améliora sa position parmi à sa soeur et aux femmes et lors de leur retour à Canaan, Jacob réserva à Rachel et à Joseph la meilleure place.

Mort de Rachel
Fransceco FURINI

Alors que Laban était allé tondre ses moutons, Rachel déroba les théraphim de la famille. Quand Laban les chercha partout, Rachel, qui les  avait caché dans le bat d’un chameau, s’assit dessus en prétendant qu'elle ne pouvait pas se lever car elle avait ses règles (Gen. 31: 32-35). Les théraphim ont apparemment été enterrées au pied d'un térébinthe (pistachier) près de Sichem.

Rachel mourut en mettant au monde un second fils. Avant de mourir elle lui donna le nom de Ben Oni; mais le père l'appela Benjamin. Jacob l'ensevelit à Rama près d'Ephrata (Bethléem).

Le prophète Jérémie (XXI, 15), décrivant la désolation de la tribu de Benjamin emmenée en captivité, la personnifie sous le nom de Rachel, et s'écrie : « Une voix a été entendue à Rama, des pleurs et de nombreux gémissements : c'est Rachel pleurant ses enfants et ne voulant pas être consolée parce qu'ils ne sont plus ». D'où l'image : C'est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée", employée, dans la littérature, pour désigner une douleur dont la violence défie tout adoucissement.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]