Aurore boréale

Dans la mythologie des régions arctiques pendant que les défunts attendaient la renaissance, leurs âmes formaient l'aurore boréale.
Lumières boréales
Aurore boréale à Port Foulke, Groenland

Dans un mythe inuit du Labrador, il y avait au bout du monde un immense abîme bordé d'un raidillon escarpé qui conduisait à un trou dans le ciel permettant de passer sur la terre des morts. Les âmes de ceux qui étaient arrivés allumaient des torches pour éclairer les nouveaux venus.

Dans les mythes inuit, on retrouve l'idée que la terre des morts était une terre d'abondance. Les âmes de ceux qui s'y rejoignaient festoyaient ou jouaient à la balle avec un crâne de morse, tout cela formant l'aurore boréale. Des variantes groenlandaises et canadiennes de ce mythe racontent que, se hâtant sur la neige gelée des cieux, les âmes produisaient des craquements sonores.

Les âmes des morts ne voulaient pas être séparées des vivants et tentaient de communiquer avec eux en sifflant. Quand on entendait ce sifflement, il fallait y répondre par un doux murmure ou un faible sifflement car, piquée par la curiosité, la lumière s'approcherait.

Les Tchouvants de Sibérie croyaient que la lumière du nord soulageait les femmes lors de l'accouchement tandis qu'une histoire des Saami de Finlande raconte que les lumières boréales étaient toujours présentes, même le jour, et offraient une protection contre la sorcellerie et le mal.

Les lumières et le vieillard

Un vieil homme, avait atteint l'âge de 2 000 ans ou presque, grâce à l'aide de trois rayons émanant des lumières boréales. Ce sont les âmes de personnes mortes qu'il avait attrapées alors qu'elles s'étaient trop approchées de la terre et voulaient maintenant y rester.
Elles avaient conclu un marché avec le veillard. Aussi longtemps qu'il les retiendrait dans sa lampe, la lumière boréale ne pourrait pas les retrouver pour les ramener au ciel. En échange, elles se chargeaient de capturer les âmes de jeunes gens pour les transférer dans le corps du vieillard afin qu'il continue à vivre très très longtemps.
Un jour, un jeune homme curieux vit le vieil homme pendant sa promenade et le suivit jusque chez lui. Le vieillard l'invita à entrer et referma la porte. Il laissa alors les trois âmes sortir de la lampe. S'emparant du jeune homme, elles plongèrent les mains dans son corps cherchant à en extraire son âme. Profitant de l'ouverture de la lampe les lumières boréales descendirent sur terre.
Plusieurs rayons pénètrèrent dans la maison par la fenêtre et s'emparèrent des trois âmes. Le jeune homme fut sauvé et les trois fugitives furent enfin ramenées aux cieux.
Sans elles, le vieil homme ne tarda pas à décliner et à s'éteindre.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]