IO

Io est une mortelle dont Zeus tomba amoureux et qu'il transforma en génisse pour la soustraire à la jalousie d'Héra.
Io par Correggio
© Kunsthistorisches

Io était une jeune prêtresse d'Héra, fille du dieu-fleuve et roi d'Argos Inachos et de Melia, (ou d'Iasos et de Leucané).
Une nuit, elle rêva qu'elle devait se rendre au bord de lac Lerne et y rencontrer Zeus.
Ayant raconté son rêve à son père, ce dernier se renseigna auprès de plusieurs oracles de Delphes, de Dodone mais seul l'oracle de Loxias d'Apollon donna une réponse qui affirmait que la jeune fille devait réaliser ce rêve sinon toute la famille risquait de périr foudroyée.
Elle se rendit sur les bords du lac et y rencontra effectivement Zeus. Est-ce la seule beauté de la jeune fille ou les enchantements de Iynx, la fille de Pan et d'Echo, toujours est il que le dieu en tomba amoureux et il s'unit à elle mais il est vrai que tomber amoureux était pour Zeus chose aisée.
Toutefois il fut obligé de la transformer en génisse d'une éclatante blancheur afin que son épouse Héra ne soupçonnât pas son infidélité. Héra, qui n'était pas dupe de la métamorphose de l'animal, demanda à Zeus de la lui offrir. Mais Zeus de temps en temps continua à rencontrer Io en se changeant en taureau. Alors Io fut confiée à la garde d'Argos qui était un parent de la jeune femme.

Argos Panoptès (ou Argus qui-voit-tout) avait la particularité d'avoir cent yeux, dont seulement cinquante se fermaient pendant qu'il dormait. En fait le nombre d'œil n'est pas bien fixé puisqu'il varie de un à l'infini. Il était doué d'une force prodigieuse qui lui avait permis de délivrer l'Arcadie d'un taureau sauvage; il tua aussi un Satyre qui enlevait les troupeaux aux Arcadiens et la terrible Echidna.

Alors Zeus demanda à Hermès d'arracher la prisonnière à son gardien. Argos avait attaché Io à un olivier dans le bois sacré à Mycènes afin de mieux la surveiller.

Junon surprenant Io et Jupiter
Jacopo Amigoni

Il existe plusieurs versions de la façon utilisée par Hermès pour tuer Argos. D'après certains auteurs il lança une pierre qui le tua ou il l'endormit grâce à une flûte de pan ou avec une baguette magique avant de le tuer. Héra rendit honneur au fidèle Argos en transférant ses yeux sur les plumes de son animal préféré, le paon.
Délivrée de son gardien, Io ne jouit pas longtemps de sa liberté : Héra lui envoya un taon.

L'insecte, s'attacha à ses flancs, et rendit si furieuse la génisse qu'elle erra pendant des mois à travers toute la Grèce sans jamais s'arrêter, elle longea le golfe qui devait porter son nom (golfe Ionien) puis passa le Bosphore (ou "passage de la Vache") et rencontra sur le mont Caucase, Prométhée, qui selon Eschyle, lui prédit un beau destin.

De là, Io gagna l'Egypte, où elle reprit sa forme humaine de belle jeune femme, et enfanta Epaphos dont le nom peut se traduire par "toucher" et futur fondateur de la race nombreuse dont les Danaïdes font partie.
Après avoir récupéré son fils qui avait été enlevé par les Curètes sur l'ordre d'Héra et relâché par Zeus, elle s'installa définitivement en Egypte où on l'identifia alors à la déesse Isis. Après sa mort, elle fut transformée en constellation.

Son fils parvenu à l'âge adulte régna sur l'Egypte où il fonda la ville de Memphis. Il se maria et de cette union naquirent trois filles: Lysianassa, Thébé, et Libye.
A sa mort, il fut vénéré comme l'incarnation du dieu-boeuf Apis.

❖ Arts

Junon surprenant Io et Jupiter
LASTMAN
© National Gallery, London
Jupiter et Io (1557 ~ 1563)
Lambert SUSTRIS
© Musée de l'Ermitage
Jupiter offre Io à Junon
(1638) David TENIER l'ancien
© Kunsthistorisches Museum
tableaux à voir
cliquez pour voir

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr