Rata

Rata est en général considéré comme un petit-fils de Tawhaki et le fils de Wahieroa. Selon les îles on trouve les noms de Laka, Asa. C’est un des héros des plus populaires de Polynésie et les rois se réclament volontiers de sa descendance. La légende la plus complète est celle des Tuamotu.

L'histoire de Laka par Herb Kane

Rata qui voulait se venger de l'assassin de son père, se rendit à la maison de Matuku, où un serviteur de l'ogre lui dit que Matuku sortait pour dévorer les gens à chaque nouvelle lune, mais qu'il pouvait être tué près du bassin où il se lavait le visage et les cheveux. Rata attendit que l'ogre sorte et qu’il se penche au-dessus du bassin. Il l'attrapa par les cheveux et le tua. Les os de Matuku furent utilisés pour fabriquer des lances pour la chasse aux oiseaux.

Rata partit à la recherche des os de son père afin qu'il puisse reposer en paix mais il apprit  que les Ponaturi ont emporté les os dans leur village. Pour y aller il doit construire un canot. Il alla dans la forêt, et abattit un arbre, et coupa la partie supérieure. Ce travail terminé, il rentra à la maison. Le lendemain matin à sa grande surprise, il retrouva l'arbre debout et entier. Encore une fois, il coupa l’arbre, mais quand il revient, à nouveau l'arbre était debout. Il se cacha dans la forêt, et entend les voix de la multitude des hakuturi (esprits de la forêt, appelés aussi rorotini), qui se mirent au travail pour remettre l'arbre debout. Il réussit à attraper une partie des hakuturi, qui lui dirent qu'il a insulté Tane, le dieu de la forêt, en ne remplissant pas les rituels corrects avant d'abattre l'arbre. Rata exprima tous ses regrets. Alors les hakuturi construisirent pour lui le canot, qu’ils nommèrent Niwaru (alias Niwareka, Aniwaniwa, etc.)

Rata partit à la recherche des os de son père afin qu'il puisse reposer en paix mais il apprit  que les Ponaturi ont emporté les os dans leur village. Pour y aller il doit construire un canot. Il alla dans la forêt, et abattit un arbre, et coupa la partie supérieure. Ce travail terminé, il rentra à la maison. Le lendemain matin à sa grande surprise, il retrouva l'arbre debout et entier. Encore une fois, il coupa l’arbre, mais quand il revient, à nouveau l'arbre était debout. Il se cacha dans la forêt, et entend les voix de la multitude des hakuturi (esprits de la forêt, appelés aussi rorotini), qui se mirent au travail pour remettre l'arbre debout. Il réussit à attraper une partie des hakuturi, qui lui dirent qu'il a insulté Tane, le dieu de la forêt, en ne remplissant pas les rituels corrects avant d'abattre l'arbre. Rata exprima tous ses regrets. Alors les hakuturi construisirent pour lui le canot, qu’ils nommèrent Niwaru (alias Niwareka, Aniwaniwa, etc.)

Rata et son peuple partirent vers le village des Ponaturi. En arrivant, Rata les entoura intelligemment, tua leurs prêtres, et recueillit les os de son père dans la caverne Kai-kapu. Les Ponaturi se regroupèrent et poursuivirent les assaillants. La bataille tournait mal jusqu'à ce que Rata récite une incantation appelée Titikura qu'il avait entendu réciter par leurs prêtres. En un éclair les guerriers morts de Rata revinrent à la vie et tous les Ponaturi périrent.
Rata est le père de Tuwhakararo, qui est le père de Whakatau.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]