Marduk

Grand dieu de Babylone, Marduk ou Mardouk ( Amar utu en sumérien) était le fils ainé d'Ea.

Marduk et le dragon-serpent, Mushussu

Il personnifiait à l'origine l'action fécondante des eaux ; il faisait croître les plantes, mûrir les céréales ; c’est à l’origine  divinité agraire, comme en témoigne son attribut, le marrou, une sorte de bêche. Son importance augmenta à mesure que grandissait celle de Babylone, la cité dont il était le patron, et il finit par occuper parmi les dieux une place prédominante. Il l'avait d'ailleurs conquise de haute lutte.

Seul de tous les dieux, et après la défection d'Anu et d'Ea lors de la création, Marduk osa se mesurer avec la monstrueuse Tiamat. Avant d'engager le combat, il avait exigé que l'assemblée des dieux l'investît du pouvoir suprême et lui reconnût le privilège de fixer le destin. Ce qui lui avait été accordé. Après sa victoire, les dieux lui avaient témoigné leur reconnaissance en lui décernant cinquante titres, dont chacun correspondait à un attribut divin. De cette façon Marduk réunissait en lui la plénitude de la divinité.

Il n'était pas seulement « celui qui crée les céréales et les plantes, et fait naître la verdure », mais aussi :
La lumière du père qui l'a engendré,
Le rénovateur des dieux,
Le seigneur de l'incantation pure, faisant vivre les morts,
Celui qui connaît le coeur des dieux,
Le gardien de la justice et du droit,
Le Créateur de toutes choses,
Le premier de la totalité des seigneurs,
Le seigneur des rois,
Le pasteur des dieux.

Marduk tuant Tiamat

Ainsi Marduk absorbe les prérogatives de tous les autres dieux et se substitue à eux dans leurs attributions diverses. C'est lui qui organise l'univers, qui établit les demeures des dieux, qui fixe le cours des astres ; c'est lui qui crée l'homme de son sang ; il est « le maître de la vie », le grand guérisseur, et prend la place de son père Ea dans les incantations magiques ;
Ea, tout joyeux de la victoire de son fils, s'était écrié :
Que lui, comme moi, s'appelle Ea !
La totalité de mes commandements, que lui les prononce !

Désormais chef suprême des Anunnaki, il fixe lui-même chaque année les destins lors de la fête du zagmouk en sumérien ou Akitou en akkadien signifient «commencement de l'année». La fête se déroulait durant les douze premiers jours du mois de Nisan (Avril).

Pour maintenir les acquis de sa victoire il effectua bien d'autres exploits.

❖ Légendes

Un jour, Zu, l'oiseau-tempête déroba les tablettes où était enregistré le destin de tous. Anu offrit la royauté à celui qui retrouverait les fameuses tablettes. Tous les dieux se récusèrent et seul Marduk partit à la recherche de Zu, le retrouva et lui fracassa le crâne

❖ Filiation
Damkina Ea
MARDUK
Epouse Enfants
Sarpanit  
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]