Erra

Dans la mythologie akkadienne, Erra était le dieu de chaos et de la peste, responsable des épidémies et des périodes de confusion politique. Sa parèdre est la déesse Mammi. Dans certains textes il est assimilé à Nergal.

Erra est surtout connu en tant que personnage principal d'un récit mythologique, l'épopée d'Erra, qui date du début du Ier millénaire avant notre ère.

❖ L'épopée d'Erra.

Malgré son humeur belliqueuse Erra reste au lit en compagnie de son épouse Mammi. Son vizir Ishum vient le tirer de cette indolence et le dieu est alors pressé par les Sebetti, les sept dieux guerriers qui l'entourent, d'aller faire la guerre et tourmenter les humains. Ils se plaignent de leur inaction

Et nous, qui connaissons les cols de montagne, nous avons presque oublié leur chemin !
Des toiles d'araignée sont tissées sur notre attirail de campagne.
Nos arcs fidèles se sont rebellés, sont devenus trop durs pour notre force.
Les pointes de nos flèches acérées sont émoussées.
Le manque de carnage a couvert nos poignards de vert-de-gris.

Il dit à Ishum de marcher à leur tête mais Ishum refuse; alors Erra décide de prendre lui même le commandement mais avant il doit éloigner Marduk, le roi des dieux.

Marduk refuse de quitter sa demeure pour plusieurs raisons :
- pour l’avoir déjà fait, il a provoqué le Déluge qui a réduit du nombre d'êtres vivants
- Les Anunnaki vont monter des enfers pour tuer les vivants
- Cette absence va ternir son image.

Guerre
Guerre

Erra en profite pour lui faire remarquer que ses vêtements sont sales et sa couronne ternie.
Marduk explique que les artisans nécessaires pour redonner à ses attributs leur gloire d'antan sont en ce moment sous la terre, et ne sont pas disponibles.

Erra persuade Marduk de descendre les voir, promettant de bien gouverner en son absence et cerise sur le gâteau il lui promet qu'à son retour de part et d'autre de la porte de son temple se tiendront agenouillés comme des bœufs, Anu et Enlil.

Profitant du départ de Marduk hors des remparts de Babylone pour un voyage chez Ea, dans son palais des Abîmes, Erra peut agir et il décide de semer le désordre et le chaos en poussant les habitant de Babylone à l'émeute.


Celui qui ignore tout des armes, dégaine son poignard,
Celui qui ignore tout de la bataille, guerroie,
Celui qui ignore tout des ailes, vole comme un oiseau.
Le gringalet menace le maître de la force ;
Le gros l'emporte sur le rapide coureur.

La ville est mise à feu et à sang, puis Erra explique comment il va transformer les villes en étendues désolées, profaner les sanctuaires, réduire les palais royaux en un tas de ruines et semer les conflits au sein des familles les plus unies.

Ishum intervient et tente par deux fois de faire changer Erra d'avis en le flattant et en lui rappelant les terribles exactions qu'il a déjà commises.

Mais Erra demeure intraitable. Dans toute la Babylonie, à Sippar, Ourouk, et Der, les hommes sont en guerre.
Ishum ne désespère pas et revient à la charge avec des paroles apaisantes :

Guerrier, calme-toi, écoute mes paroles !
Et si maintenant tu te reposais, et si nous te servions ?
Nous savons tous que nul ne peut te résister le jour de ta fureur !

Apaisé, Erra se retire dans son temple, à Koutha. Tout revient alors dans l'ordre, Marduk retrouve sa ville, et reprend sa place de roi des dieux.

❖ Filiation
? ?
ERRA
Parèdre Enfants
Mammi  
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]