Ix Chel

Ix Chel était représentée par une vieille femme acariâtre qui déversait sa fiole de méchanceté sur la terre. C'est elle qui aurait aidé le serpent lors du déluge.

Ixchel
Ix Chel

Cette divinité malveillante était la déesse des inondations et des orages qui causaient maintes destructions lors des tempêtes tropicales.

Elle était l'épouse d'Itzamna mais aussi de Kinich Ahau ; elle apparaissait comme la déesse des eaux entourée des symboles de mort et de destruction, un serpent enroulé autour de sa tête et des ossements servaient de décoration à sa robe.

Mais Ix Chel semble aussi avoir eu quelques bons côtés, elle semble avoir été la déesse de la maternité et l'inventeur de l'art du tissage. Elle était sans doute la déesse de la lune.

❖ Culte
Statue moderne d'Ixel sur l'Isla Mujeres

Les femmes mayas qui voulaient avoir un mariage fécond se rendaient au sanctuaire d'Ix Chel sur l'île de Cozumel, au large de la péninsule du Yucatán. Dans ce lieu de pèlerinage, le plus important après Chichen Itza, un prêtre se cachait dans une grande statue et fournissait des oracles. Au nord de Cozumel se trouve une île beaucoup plus petite baptisée en 1517 par son découvreur espagnol, Hernandez de Cordoba, «l'île des femmes» (Isla Mujeres) «à cause des statues des déesses du pays, Ixchel, et ses filles et belles-filles Ixchebeliax, Ixhunie et Ixhunieta seulement vêtues d’une ceinture, et dont la poitrine était découverte à la manière des indiennes".

❖ Filiation
- -
IX CHEL
Epoux* / amant Enfants
Itzamna
ou
Kinich Ahau
Bacabs
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]