Shi-Tenno

Les Shi-Tenno sont les "quatre Rois-gardiens célestes" qui surveillent les quatre points cardinaux et résident sur les pentes du mythique mont Sumeru.

Ils sont arrivés au Japon en même temps que le Bouddhisme et apparaissent souvent aux quatre coins des sites où Nyorai et Bodhisattva sont honorés.

Zocho-ten, Komoku-ten,  Tamon-ten et Jikoku-ten

Les Shi-Tenno punissent tous ceux qui transgressent la loi car ils sont les protecteurs de la religion. Pour symboliser ce rôle, on les voit souvent montés sur des animaux à l'air féroce.
La couleur de chaque Shi-Tenno est fonction de la direction qu'il protège. C'est l'influence esthétique de Bouddhisme. Les reproductions des Shi-Tenno du Japon, portent souvent l'armure chinoise comme les guerriers.

A l'origine, Shi-Tenno est un mot Bouddhiste mais on a commencé à l'employer pour nommer les quatre maîtres de la poésie japonaise, la cérémonie de thé, le tir à l'arc etc...
Les Shi-Tenno étaient très populaires dans le passé. Depuis le VII ème siècle, les japonais ont construit de nombreuses statues de Shi-Tenno pour les honorer et leur rendre grâce.

Jikoku-Ten garde l'Est, sa couleur est le bleu, il est armé d'un sabre et d'un ossuaire et assure la stabilité du pays comme celle de la famille.

Zocho-Ten garde le Sud, sa couleur est le rouge; il est armé d'un sabre et d'un bouclier; il assure richesse et revenus, c'est pourquoi on le considère comme le kami des affaires.

Komoku-Ten garde l'Ouest, sa couleur est le blanc et il est armé d'une lance et apporte la sagesse et une nouvelle vue du monde.

Tamon-Ten garde le nord, et sa couleur est le noir c'est le plus fort des Shi-Tenno.

 

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]