SHIVA

Shiva
Shiva et

Shiva (ou Civa ou Siva), "le bienfaisant, celui qui porte bonheur", est le plus vénéré des dieux. Il est le dieu de la fin des temps et l'autre facette de Rudra (destructeur). Il organise le monde et représente les ténèbres. Son troisième œil foudroie tout ce qu'il regarde c'est pourquoi il le garde fermé.

Shiva est également le roi de la danse dont chaque pas a une signification bien particulière.

Il est armé d'un trident appelé Trishula ou Trisula.
Il est patron des ascètes. Il a plusieurs maîtresses.
C'est le dieu de la destruction. Il est représenté avec un troisième œil, symbole de sagesse, au milieu du front et avec un cobra autour du cou. Outre le trishula il tient un petit instrument de percussion (damaru). Il est assis sur une peau de tigre, symbole de l'énergie potentielle. Shiva représente en effet la source créatrice en sommeil.

De sa chevelure, ornée d'un croissant de lune, symbole du cycle du temps, s'écoule le Gange, fleuve sacré de l'hindouisme.
Sa monture est le taureau Nandi qui fait lui-même l'objet d'un culte. Shiva est un personnage complexe et contradictoire. Il représente la destruction mais celle-ci à pour but la création d'un monde nouveau. L'emblème de Shiva est d'ailleurs le lingam, symbole de la création.
Il a les yeux mi-clos car il les ouvre lors de la création du monde et les ferme pour mettre fin à l'univers et amorcer un nouveau cycle.

Rudra est une forme ancienne de Shiva et c'est pour cela qu'on retrouve dans le Ramayana les deux noms interchangeables.

❖ Légendes

Trishula
Trishula

Sati, fille de Daksha souhaitait épouser le dieu Shiva. Son père n'approuvait pas cette union, mais Sati ignora ses recommandations. Elle lança sa guirlande vers Shiva qui la récupéra et la mit autour de son cou. Daksha ne put qu'accepter le mariage.
La mésentente entre Daksha et Shiva était telle qu’il n’invita pas son beau fils au sacrifice en l’honneur de Vishnou. Honteuse que son mari soit exclu du rituel, Sati le reprocha vertement à son père et se jeta dans le feu sacrificiel.

Le dieu, piqué au vif, jura de tirer vengeance de cet affront.. Il se rendit en colère au lieu du festin, vomit un million d'injures contre les invités, Rendu furieux Shiva prit le cadavre de son épouse sur les épaules et commença une danse de mort qui sema la panique sur les lieux du sacrifice. Il s'arracha une poignée de cheveux, en frappa le sol, et il en sortit aussitôt un géant d'une taille prodigieuse. Ce fut Virabhadra, considéré encore comme un autre fils de Shiva. Celui protesta hautement qu'il allait venger l'outrage fait à son père, et ne craignit pas d'attaquer les dieux ; il frappa les uns et mutila les autres. Il donna entre autres un si furieux soufflet au Soleil, qu'il lui fit sauter toutes les dents hors de la bouche; c'est pourquoi encore aujourd'hui les Hindous n'offrent à cet astre que du lait, du beurre, de la bouillie, des fruits bien mûrs et autres choses tendres et faciles à manger. Virabhadra ne traita pas mieux le dieu de la lune ; il lui meurtrit le visage de telle sorte qu'on aperçoit encore à présent les contusions. Il décapita ensuite le roi Dakcha et jeta sa tête dans le feu.
Heureusement que Vishnou intervint pour calmer Shiva qui répara les méfaits qu’il avait commis. Comme il ne trouvait pas la tête de Daksha, Shiva la remplaça par une tête d'un bouc. Daksha finit par admettre que Shiva était bien un grand dieu et, pour montrer qu'il reconnaissait son erreur il devint l'un de ses plus fervents serviteurs.

Selon le Purana sthala, l'emplacement du sacrifice de Daksha (Dakshayaagam) se trouve dans une région boisée du district de Kannur au Kerala où un temple appelé Kottiyur a été élevé en l’honneur de Shiva.

Shiva entra alors dans une profonde méditation, attendant la réincarnation de Sati en Parvati.

❖ Filiation

? ?
SHIVA
Epouse* / amante Enfants
Parvati Ganesh
Skanda
Ganga  
Gaudi  
Kali  
  Kartik
https://mythologica.fr