Mira Baï

Mira Baï (c.1498 - c.1546) était une jeune fille noble dont le père était Ratan Singh, le frère cadet du roi de Merta (Rajasthan). Orpheline très jeune, son oncle lui fit étudier la musique et la religion mais aussi la politique et l'art de gouverner. La jeune fille avait reçu d'un sadhu une statuette de Krishna dont elle tomba éperdument amoureuse.

Mira Baï et Krishna
Mira Baï et Krishna

Elle fut mariée au fils du maharaja de Chittor. Mira Baï, ne vivant que pour Krishna, ne lui donna pas d'enfant, mais elle l'aida à devenir un souverain aimé et respecté de son peuple grâce à l'éducation qu'elle avait reçue. Mais son esprit d'indépendance la fit détester par la cour.

A la mort de son beau père, la jeune femme devint alors victime de la persécution et des intrigues ourdies par l'entourage. Mira Bai est en effet dotée d'un caractère anticonformiste et ses inclinations religieuses ne correspondaient pas à celles qui régissaient la vie d'une une princesse rajput.

D'après ses poèmes, l'entourage de son mari aurait attenté, au moins deux fois à sa vie. Un jour, elle reçut un corbeille de fleurs dans lequel était caché un cobra. Mais lorsqu'elle ouvrit la corbeille elle découvrit une image de Krishna. A une autre occasion, on lui donna une coupe de poison qu'elle but sans en être affectée.

Un jour, un des fils d'une autre épouse assassina le roi pour prendre le trône ou bien il fut victime de la guerre. Mirabaï refusa suivre la tradition Sati et ne monta pas sur le bucher où les épouses devaient s'immoler vivantes. L'usurpateur enferma Mira Baï dans un recoin du palais, d'où elle réussit à s'échapper en compagnie de sa servante et confidente.

Mira Baï et Krishna
Mira Baï et Krishna

Elles parcoururent les routes où une foule de plus en plus nombreuse acclamait la princesse mendiante qui chantait pour son dieu. Sa renommée de chanteuse et de poétesse parvint ainsi aux oreilles de l'empereur Akba qui voulut à tout prix l'épouser mais elle refusa.

Peu de temps après on apprit que Mira Baï avait mystérieusement disparu ne laissant que son voile sur la statue de Krishna devant laquelle elle priait à moins qu'elle eut délibérament organiser sa disparition.

Cette poétesse de l'hindouisme est l'auteure de centaines de bhajans, des chants d'amour mystique dédiés au dieu Krishna, qui sont restés très populaires en Inde.

 

… Girdhar nâgar est le Seigneur de Mira
En contemplant ce beau corps
Son cœur s’est trouvé pris dans ses filets.
Ô rusé fils de Nanda, tu t’es fait aimé de moi
A l’appel de ta flûte j’ai oublié mon foyer et ma famille
Ô enjôleur je t’ai connu, j’ai connu ton amour
Mon chemin, c’est la bhakti de l’amour,
Je n’en connais point d’autre …

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]