Arcadie
Peloponnese
L'arcadie au centre du Péloponnèse

L’Arcadie est un plateau d'une altitude moyenne de 600 m., occupant le centre de la presqu'île de Morée (Grèce) et entouré ou sillonné par de hautes montagnes bien connues leurs noms antiques (Lycée, Erymanthe, etc.). Le pays est drainé par de nombreuses rivières dont la principale est l’Alphée, qui porte à la mer Ionienne les eaux recueillies par ses affluents et par lui-même. Le sol, calcaire, est percé de nombreuses cavernes. Des forêts et des pâturages couvrent le sol de l'Arcadie.

Histoire.
Les bergers d'Arcadie de POUSSIN

L'Arcadie « Pays des Ours », massif central du Péloponnèse, avait seule conservé sa population primitive de Pélasges. Ce peuple de pasteurs résista à l'hégémonie de Sparte et s'organisa en confédération de républiques (Orchomène, Mantinée, Tégée, Mégalopolis, etc.). Plus tard, l'Arcadie entra dans la ligue Achéenne et lui donna Philopoemen, son plus, illustre chef. Après la domination romaine, elle fit partie de l'empire grec, appartint aux Vénitiens puis aux Turcs, avant de faire partie du royaume de Grèce.


— Dans la poésie d'autrefois, pays imaginaire où régnait le bonheur pastoral. Le tableau de Nicolas Poussin depeint ce bonheur pastoral par la vision idéalisée des bergers, troublée toutefois par la lecture de l'épitaphe de la tombe sur laquelle est gravé "Et in Arcadia ego". Cette phrase rappelle que même dans les lieux les plus paisibles la Mort existe.

 

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
https://mythologica.fr