Kalevipoeg

10) Avec le dixième chant commence une série de combats contre des diables et des sorciers. Apparaît également le personnage d’Alevipoeg, compagnon de Kalevipoeg. Deux démons qui se disputent la propriété d’un lac demandent à Kalevipoeg de trancher leur différent. Celui-ci charge Alevipoeg de drainer le lac mais l'esprit de l'eau qui y réside lui demande de s'en abstenir. Kalevipoeg affronte ensuite un esprit de l’eau à qui le fils d’Alev avait soutiré de l’argent par la ruse. Kalevipoeg décide de fortifier les villes, il se rend au lac Peipus pour chercher du bois. Il rencontre la "jeune fille de l'air" dans un puits.

Kalevipoeg portant les planches
Oskar KALLIS (1914)

11) Kalevipoeg va chercher des planches à Pskov (ville russe située au sud du lac Peipus à la frontière entre l'Estonie et la Russie), pour construire des forteresses et assurer la défense de son peuple. Il revient en traversant à pied le lac Peipus. Pendant qu’il fait un somme, un sorcier lui vole son épée. Un peu plus tard, lorsque le voleur passe sur un pont qui enjambe le fleuve Kääpa, l’épée lui échappe des mains et tombe à l'eau. Kalevipoeg retrouve son épée, mais celle-ci ne peut plus sortir de l’eau, à cause du crime qu’elle a commis en tuant le fils du forgeron (chant 6). Pour se venger du sorcier, il veut ordonner à son épée de couper les jambes de celui qui l’a portée jusqu'ici, s’il revient à passer sur le pont. Mais en disant cela, il commet un lapsus qui change le sens de la phrase. Le géant poursuit son chemin et rencontre un homme de taille humaine qui lui raconte d'une histoire de géants. Kalevipoeg, amusé, lui offre sa protection. Il place l'homme dans sa musette.

12) Kalevipoeg se bat contre les trois fils du sorcier qui l’ont attaqué. Il les frappe avec les planches, mais celles-ci se brisent les unes après les autres. Un petit hérisson du sous-bois lui conseille de frapper avec la tranche. Ce conseil lui apporte la victoire. Kalevipoeg découvre que l'homme dans sa musette est mort et il le pleure. Il s'endort et un sorcier lui jette un sort. Il dort pendant sept semaines et il rêve de la forge d'Ilmarine

13) Sur le chemin du retour Kalevipoeg voit des démons cuisiner à l'entrée d'une grotte. Il entre dans la grotte et découvre le palais de Sarvik où il rencontre trois jeunes filles. Les jeunes filles lui donnent un chapeau et une baguette magiques. Il promet de les libérer de Sarvik et de leur trouver un mari.

Retour du monde souterrain
Kristjan RAUD (1935)

14) Les trois jeunes filles font visiter à Kalevipoeg le palais de Sarvik. Elles lui confessent qu'elles sont immortelles et toujours belles, mais elles ne sont pas heureuses et n'ont aucune joie de vivre. Le Kalevide leur dit qu'il les sauvera et il envisage de se battre contre Sarvik. Les deux ainées changent les liqueurs magiques de Sarvik pour qu'il soit affaibli lorsqu'il en boit. Kalevipoeg utilise le chapeau magique pour se faire plus petit. Kalevipoeg lui lance un défi et les deux combattants se battent violemment. Quand ils s’arrêtent pour se reposer, Kalevipoeg utilise le chapeau pour retrouver sa taille et sa force anciennes et enfonce Sarvik dans le sol. Kalevipoeg et les jeunes filles s'enfuient du palais de Sarvik. Kalevipoeg brûle le chapeau magique au grand désarroi des jeunes filles.

15) Kalevipoeg et les jeunes filles sont poursuivis par des démons. Une jeune fille utilise la baguette magique pour créer un torrent et un pont pour qu'ils traversent en sécurité. Tühi interroge Kalevipoeg sur sa visite à Põrgu et son combat contre Sarvik, Kalevipoeg lui répond sarcastiquement. Les jeunes filles sont mariées à Alevipoeg et Sulevipoeg mais la dernière est enlevée par un sorcier. Ils partent à sa recherche et tuent le sorcier, finalement elle est mariée à Olevipoeg.

16) Pour compléter ses connaissances, Kalevipoeg entreprend avec ses compagnons un voyage au bout du monde. Il fait construire pour cela un bateau en argent, baptisé Lennuk. Il prend comme guide un magicien lapon, Varrak qui lui a pourtant affirmé que la bout du monde est inaccessible. Au cours du voyage, ils s’arrêtent sur l’île des Étincelles, parsemée de volcans et de sources d’eau bouillante où où Sulevipoeg est brûlé. Puis un enfant géant les porte à son père qui leur demande de résoudre des énigmes pour les libérer. Ils réussissent et la fille du géant les ramène à leur bateau et souffle dans les voiles. Ils errent quelque temps parmi les glaces du nord avant d’aborder au pays des hommes à tête de chien, Après quelques ennuis, la paix est faite avec les hommes-chiens et leur chef informe Kalevipoeg qu'il perd son temps. Kalevipoeg décide finalement de revenir chez lui.

Kalevipoeg dans l'Au-Delà
Oskar KALLIS (1915)

17) L’Estonie connaît sept années de paix, pendant lesquelles Kalevipoeg et ses compagnons construisent des villes et des forteresses. Kalevipoeg nomme la ville d'Olev d'après sa mère, Lindanisa (aujourd'hui Tallinn). Mais des ennemis attaquent le pays. Kalevipoeg les affronte à Assamalla et en tue à lui tout seul des milliers mais il perd son cheval. Une fois la bataille terminée et le butin distribué, Kalevipoeg et ses amis rencontrent une vieille femme en train de cuisiner et s'installent pour la nuit. Pendant la nuit, un nain apparaît et demande à chacun des héros s’il peut boire une gorgée de soupe que la vieille femme avait préparée. Tous sauf Kalevipoeg le lui permettent et en fait il boit tout la marmite, grandit jusqu'au ciel puis il disparaît. Les filles de la reine des près dansent, chantent et racontent les aventures qui restent à venir.

18) Kalevipoeg retourne en enfer (Põrgu). Il franchit tous les obstacles grâce à une clochette magique qu’il a arrachée à Sarvik. Il triomphe également des soldats du diable. Il entre et avance dans les profondeurs de l'enfer lui-même, aidé par les créatures le long du chemin. Kalevipoeg rencontre un grand pont de fer et l’immense armée de Sarvik. Il se bat durement et finit par franchir le pont qui mène au palais de Sarvik. Il se fraye un chemin et il est accueilli par une vision de sa mère et de la mère de Sarvik.

: Kalevipoeg aux pieds coupés
Kristjan Raud 1935

19) Il affronte seul Sarvik. À l’issue de ce combat, qui dure sept jours, il enchaîne le diable à un rocher. Il organise ensuite dans sa capitale une fête pour célébrer sa victoire. Le magicien lapon Varrak arrive alors pour réclamer son salaire : il veut que Kalevipoeg lui donne le livre à couverture de fer, qui contient les lois et les libertés du peuple estonien. Kalevipoeg, pris de boisson, accepte de lui donner ce livre, au grand désespoir des fils d'Olev et de Sulev. Ce sacrilège qui va déclencher la catastrophe finale.

20) Des chevaliers de fer attaquent l’Estonie. Kalevipoeg sonne du cor pour rassembler tous les hommes du pays. La bataille fait rage pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que les héros soient épuisés et décident de prendre un verre. Alevipoeg glisse et tombe dans le lac et s'y noie. Errant dans la forêt, Kalevipoeg passe au bord du fleuve Kääpa et commence à le traverser à gué. Son épée, accomplissant alors la malédiction qu’il avait lui-même proférée, mêlée à celle du forgeron finnois, lui coupe les deux jambes. Kalevipoeg meurt de ses blessures. Il est ensuite ressuscité par les dieux, qui le placent sur un cheval et l’envoient surveiller les portes de l’Enfer, pour empêcher les diables de se libérer du rocher auquel il lui même enchaîné.
L’épopée se termine sur la prédiction du retour de Kalevipoeg, qui reviendra apporter le bonheur à son peuple.

Vous pouvez lire la version anglaise en prose de cette épopée sur le site Gutenberg

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


07-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]