Ancien empire

L'ancien empire, période créatrice et harmonieuse, se termina avec le très long règne de Pepi II. Pharaon trop clément, Pepi II fut incapable de briser l'indépendance croissante des hauts fonctionnaires et des grands dignitaires qui dirigeaient les provinces, et qui, profitant du partage des terres de la monarchie, fondèrent de véritables seigneuries et bientôt des principautés indépendantes. L'ancien empire s'étend de 2778 avant notre ère à 2300 qui marque la fin de la VIe dynastie.

Période troublée.

Vers 2260 avant notre ère, l'Egypte se morcelle, une révolution brutale et sanglante éclate, les riches sont ruinés, leurs biens pillés, leurs tombeaux détruits et livrés aux pilleurs de tombes. «La résidence royale a été ravagée en une heure », écrit un scribe. «Je médite, raconte un autre scribe, sur les événement. Des changements s'opèrent, ce n'est déjà plus comme l'an dernier, chaque année est plus pesante que l'autre. Le pays est bouleversé.»

Le pharaon, si proche des dieux, croyait-on avec certitude quelques années auparavant, a perdu peu à peu beaucoup de son prestige. Si certains Egyptiens se lamentent de ces bouleversements, cette révolution est bénéfique pour d'autres. Profitant des troubles, le peuple s'approprie les procédés rituels et magiques des rites funéraires, jusqu'alors réservés au roi et aux grands dignitaires, et accède à son tour à l'immortalité: De nouvelles notions religieuses et morales se font jour dans le pays: la diffusion du culte d'Osiris, parti de Bousiris dans le Delta, s'étend sur tout le territoire; le peuple voit aussi s'ouvrir devant lui l'accès aux charges de l'Etat. Des rois sans pouvoir se bousculent pour le trône et se succèdent à un rythme effréné. "Soixante-dix rois en soixante-dix jours", écrira, des siècles plus tard, l'historien Manéthon dans son Histoire d'Egypte, dont seuls quelques fragments, transcrits par des historiens plus tardifs, nous sont parvenus. Plus on s'éloigne de Memphis, plus les princes refusent obéissance au pharaon.
L'Egypte se divise en trois:
- le Delta que les nomades venus d'Asie dirigent,
- la Moyenne - Egypte gouvernée par les princes d'Hérakléopolis
- et la Haute - Egypte où règnet les princes de Thèbes .
Dans l'ultime compétition pour le pouvoir, c'est Thèbes qui l'emporte.
Vers 2160 avant notre ère, l'unité est reconstituée. La XIe dynastie est créée et a pour souverains les Antef et les Mentouhotep.

Chronologie.
NOM DU PHARAON DUREE FAITS MARQUANTS
  IIIe dynastie (2686 - 2614)
Djéser 19 ans Pyramide à degrés (Saqqarah)
Sekhemkhet 6 ans Première dynastie d'Ur (Sumer)
Sanakht (Nebka) 19 ans (?) Memphis devient la capitale à la place d'Abydos
Khaba 6 ans  
Néferka ?  
Hou (Houni) 24 ans  
  IVe dynastie (2670 - 2450)
Snéfrou -2613 à -2589 Constructionde la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge.
Khéops -2589 à -2566 Pyramide lisse de Khéops
Djédefrê 8 ans Expéditions au Sinaï, en Nubie et en Lybie
Khephren -2558 à -2532 Le sphinx est taillé pour Khephren
Baka ?  
Mykérinos -2532 à -2503 Pyramide
Chepseskaf -2503 à -2498 mastaba à Saqqarah.
Dedefptah 2 ans  
  Ve dynastie héliopolitaine (2563-2423)
Ouserkaf -2498 à -2491 Religion du Soleil
Sahourê 14 ans Apogée de l'art du relief et de la sculpture
Néferirkarê - Kakaï. 10 ans  
Chepseskarê 7 ans Apparition des  "Textes des Pyramides"
Néferefrê 7 ans (?)  
Niouserrê 31 ans  
Menkaouhor 8 ans  
Dedkarê-lsési -2414 à -2375  
Ounas 30 ans premieres inscritions des textes des pyramides
  VIe dynastie (2423- vers 2300)
Téti 12 ans  
Ousirkarê 1 an (?) Effondrement de l'état
Pépi 1er 49 ans Accroissement du pouvoir des nomes
Merenrê 1er 14 ans  
Pepi II 94 ans Raids en Asie
Merenrê II l an Commerce avec le pays de Pount
Nitocris   Première femme pharaon

IIIe dynastie (2778-2723)
Le fait marquant du règne de Djoser est, sans aucun doute, la création d'une nouvelle capitale, Memphis, préférée à Abydos. Djoser va par ailleurs marquer l'histoire en faisant bâtir, avec le concours de son vizir, l'inventif Imhotep, la pyramide à degrés de Saqqarah. Reprenant les bonnes habitudes de ses prédécesseurs, Djoser poursuit les premiers raids égyptiens en Nubie. Mais on ne sait pratiquement rien sur les rois qui lui ont succédé, ils ont pour noms Sanakht-Nebka, Khaba, Neferka et Hou ou Houni (le frappeur) dont la pyramide se trouve à Dahchour.

IVe dynastie (2723-2563)
La IVe dynastie est l'une des plus connues de toute l'histoire de l'Égypte puisqu'elle est celle des grands bâtisseurs de pyramides. Snéfrou, premier roi de cette dynastie, se distingue par des incursions en Nubie, en Libye et dans le Sinaï. Il fait construire des pyramides à degrés à Meïdoum et à Dahchour. Snéfrou devait être un bon vivant et un esthète si l'on en juge par le mobilier funéraire de sa femme, Hetephérès, parfait exemple du raffinement et du luxe de cette époque. Son fils, Khéops, est connu par l'immense et merveilleuse pyramide aux parois lisses qu'il fait bâtir, trente années durant, sur le plateau de Gizeh à proximité du Caire actuel. On sait que Didoufri, un de ses fils, aurait pris le pouvoir en tuant son frère avant d'être lui-même assassiné par Khéphren, pour qui fut sculpté le grand Sphinx de Gizeh. De Mykérinos, on se sait rien, ni de Shepseskaf qui clôt cette dynastie riche en grandioses réalisations architecturales.

Ve dynastie (2563-2423)
C'est la dynastie de l'adoration de Rê, le dieu soleil. Peut-être parce que cette dynastie est originaire d'Héliopolis où ce dieu est adoré. C'est de cette époque que date le titre attribué aux pharaons de « fils de Rê ». Il suffit de constater les noms de certains des pharaons de cette dynastie : Sahourê, Neferirkarê, Neferefrê ou Néouserrê. Nombre de ces pharaons ont entrepris des expéditions dans le Sinaï, ce qui laisse à penser qu'ils s'étaient tournés vers l'Asie, sans pou] autant délaisser la Nubie. À la fin de cette dynastie, l'Ancien Empire est au faîte de la gloire.

VIe dynastie (2423-vers 2300)
Le roi le plus connu de cette dynastie, du moins celui sur lequel les égyptologues possèdent le plus d'éléments, est Pépi Ier. Il fit construire plusieurs temples, se maria avec la fille d'un haut dignitaire d'Abydos avant d'épouser sa soeur en secondes noces. Il eut avec ses deux femmes des fils qui régnèrent par la suite. Comme ses ancêtres, Pépi surveilla de près la Nubie et entreprit de nombreux raids en Asie. Il régna près de quarante ans. Son fils Merirê Ier ne reste sur le trône que quelques années. Il poursuit la politique nubienne de son père et pousse même jusqu'à Éléphantine pour y recevoir la soumission des Soudanais. Après lui, son demi-frère Pépi II monte sur le trône à l'âge de six ans pour y rester pendant quatre-vingt-quatorze ans ! Le règne le plus long de l'Égypte. On doit à ce pharaon les premières expéditions commerciales vers Byblos en Phénicie et celles à destination du mythique pays de Pount. Pour la première fois, la charge des nomarques, les gouverneurs des régions, devient héréditaire.
Avec Pépi II commence la décadence de l'Ancien Empire. Le grand âge et le manque d'énergie à assumer seul un pouvoir aussi grand ont eu raison de cette prospérité unique.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
https://mythologica.fr