Mazu

Mazu, également connu sous plusieurs autres noms et titres comme Tianfei ou Tianfei niangniang « Dame du palais céleste », Tianhou « Impératrice céleste », Tianshang shengmu « Sainte mère céleste », est la déesse de la mer.

Elle a été nommée Lin Moniang ce qui signifie « fille silencieuse » parce qu'elle n'a pas pleuré à la naissance. Elle est la forme divinisée d’une certaine Lin Mo une shaman de Fujian qui aurait vécu au Xième siècle. Elle fut vénérée après sa mort comme une divinité tutélaire des marins et des pêcheurs On pensait qu'elle parcourait les mers, protégeant ses croyants par des interventions miraculeuses. Son culte s'est répandu surtout dans les régions côtières de l'Asie du Sud-Est et dans les communautés chinoises d'outre-mer. Elle est maintenant généralement considérée comme une reine du ciel puissante et bienveillante.

Il existe de très nombreuses légendes parfois contradictoires à son sujet.

Mazu

Alors qu’elle avait 16 ans, elle  a sauvé plusieurs membres de sa famille lors d'un typhon. A la maison les femmes craignaient pour la vie de Lin Yuan et de son ou de ses fils ; Mazu qui était en train de travailler sur son métier à tisser tomba brutalement  en transe. Grâce à son pouvoir spirituel elle a commencé à sauver les hommes de la noyade, mais sa mère l'a réveillée, l'amenant à laisser tomber son frère dans la mer. Quand son père est revenu sain et sauf il a raconté ce miracle aux villageois. Cette version de l'histoire est retracée sur les peintures murales à Fengtin dans le Fujian. Il existe d’autres versions  où Mazu arrive à sauver tout le monde ou bien c’est le père qui est noyé  et pendant trois jours et trois Mazu va chercher son corps.

Mazu est morte célibataire à 27 ou 28. Ce célibat a parfois été attribué à un vœu qu'elle a formulé après avoir perdu son frère en mer. On dit qu'elle est morte en méditation mais selon certains récits, elle n’est pas morte, mais elle a escaladé seeule une montagne pour atteindre le ciel en tant que déesse  dans un rayon de lumière.  Dans une autre version, elle serait morte lors de fiançailles non souhaitées.
Certains textes placent sa mort à l'âge de 16 ans. Elle se serait noyée après s'être épuisée dans la tentative ratée de retrouver son père noyé, soulignant ainsi sa piété filiale. Son cadavre se serait échoué sur l'île de Nangan, où se trouve une sépulture qui passe pour être la sienne.

Elle est représentée vêtue d’une robe rouge qui sert de repère aux marinx et elle est accompagnée par deux démons, un rouge avec deux cornes, et un vert avec une seule corne. Les démons Qianliyan ("Oeil des Mille-Miles") et Shunfeng'er ("Oreille qui suit le vent") en sont tous deux tombés amoureux et elle a concédé qu'elle épouserait celui qui la battrait au combat. Utilisant ses compétences en arts martiaux, elle les battit tous les deux Ils devinrent de grands amis qui lui servent de gardes.

Culte

Matsu a commencé dans la dynastie des Song et aujourd'hui est vénérée dans les régions côtières du sud-est de la Chine, en particulier dans le Zhejiang, Fujian, Guangdong, Hainan et de Taiwan, ainsi que dans l'Est et l'Asie du Sud. Au total, il y a environ 1500 temples Mazu répartis dans 26 pays à travers le monde.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]