Yidam

Le Yidam « esprit ferme » est un terme du bouddhisme Vajrayâna désignant les divinités personnelles dont le caractère correspond au tempérament psychologique individuel de chacun. En sanskrit on les nomme des Ishta Devatâ.

Tara
Târâ

Les Yidam sont des manifestations du Sambhogakâya (corps de félicité) que l'on peut visualiser au moyen de son oeil intérieur, au cours d'exercices de méditation (Sâdhana). Ils peuvent adopter une apparence paisible ou insensée et se rattachent tous à une famille de bouddhas particulière (Buddhakula).
Les Yidam les plus répandus sont :
- Chenrezig,
- Târâ verte
- des divinités n'apparaissant que dans des doctrines extrêmement secrètes comme celle du Dorje Phagmo (« le porc de diamant »).

Le bouddhisme tibétain ne considère pas vraiment les Yidam comme des divinités protectrices (à la différence des Ishta-Devatâ du tantrisme hindou) ; pour lui, leur fonction consiste surtout dans la reconnaissance des structures de la personnalité et doit être utilisée comme moyen de transformation. Les Yidam permettent également aux fidèles de se rattacher étroitement à la lignée de transmission dont ils suivent les enseignements.

On peut classer les Yidam selon différentes catégories dont chacune se distingue par une qualité particulière.

Yidam MASCULIN FEMININ
Paisible Bhagavat Bhagavati
Demi
courroucé
Dâka Dakini
Courroucé Heruka Dakini

Le panthéon tibétain représente volontiers les Yidam masculins et féminins en état d'union sexuelle (Yab-Yum), sous les traits par exemple des divinités Chakrasamvata et Vajrabhairava, ce qui donne lieu à une iconographie particulièrement complexe.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]