Catilina

Lucius Sergius Catilina, conspirateur romain, né vers 109 avant notre ère, mort en -62 était un noble déclassé qui avait toutes les qualités et les vices d'un chef de bandes.

Il se montra féroce sous Sylla; propréteur en Afrique, il mit sa province au pillage. Candidat au consulat, il fut rayé par le Sénat. Dès lors, il se voua à la Révolution et prit pour appui les vétérans de Sylla, mécontents, et tout ce que Rome comptait de nobles ruinés et endettés. Un premier complot échoua en -65. Cependant, lorsque Clodius reprit contre lui l'accusation de concussion, il fut acquitté, mais ruiné. En -63, Cicéron étant consul, Catilina brigua pour l'an -62. Les candidats du Sénat passèrent. Aussitôt on signala en province des rassemblements menaçants. On envoya des troupes, la Ville fut gardée militairement. Le 8 novembre, Catilina parut au sénat. Cicéron l'en chassa par une harangue foudroyante. Il rejoignit l'armée de Manlius en Etrurie. Alors Cicéron fit arrêter ses complices demeurés à Rome, le Sénat les condamna à mort, et Cicéron fit sur-le-champ exécuter la sentence. Catilina tenta vainement de fuir en Espagne et dut rejoindre son armée. Une bataille acharnée fut livrée près de Pistoïa, où Catilina, combattant avec le courage du désespoir, périt avec 3.000 hommes.

Catilina

CATILINAIRES, nom donné à quatre harangues de Cicéron, alors consul, contre Catilina, en novembre et décembre 63 avant notre ère La première et la dernière furent prononcées au sénat, les autres devant le peuple. La première le fut en présence de Catilina. Elle est fameuse par son exorde directe: "Quousque tandem abutere Catilina patientia nostra ? " Jusques à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience " et par sa prosopopée de la Patrie à Catilina.
Avec les Philippiques, ce sont les discours politiques les plus célèbres de Cicéron.

HISTOIRE DE LA CONSPIRATION DE CATILINA, par Salluste.
Dans cet ouvrage, publié vraisemblablement en -42, Salluste raconte toute l'histoire du complot, depuis ses origines, qu'il fait remonter à la corruption morale issue d'un excès de prospérité, jusqu'à la mort de Catilina dans une bataille livrée à Pistoïa (Etrurie) contre l'armée du sénat.
La documentation, consciencieuse dans l'ensemble, est parfois contestable; comme chez Thucydide, que Salluste a choisi pour modèle, on admire surtout la force des peintures, la gravité du style et un louable effort vers la philosophie de l'histoire.

 

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr