La mythologie perse est celle des anciens peuples qui habitaient le plateau iranien jusqu'aux territoires de l'Asie centrale de la Mer noire

GENERALITES.

Zarathoustra
Zarathoustra

Cette mythologie est caractérisée par un dualisme dans lequel s'affrontent Ahura Mazda symbole du bien, et Angra Mainyu symbole de l'obscurité et du mal. Ce dualisme existait déjàà l'époque achéménide et c'est sous son influence que le judaïsme a fait de l'adversaire, Satan, le principe du mal.

L'un des aspects fondamentaux du mazdéisme est l'importance du Feu, "fils d'Ahura Mazda", et son caractère sacré. Des autels monumentaux du feu sont construits à travers tout le monde iranien.

L'autre aspect particulier, est la coutume funéraire qui consiste à exposer les cadavres dans , les "tours du silence" (dakhma) où viennent les dévorer les vautours dans un acte de suprême générosité envers les éléments de la nature.

Parallèlement à de rares sacrifices sanglants, le principal moyen de communication avec la divinité est le sacrifice du haoma, liqueur obtenue par le suc de la plante. Le culte mazdéen possède tout un rituel assumé par un clergé fortement structuré dont deux des principaux représentants sont le prêtre appelé mobed (ou magopat, " chef de mages ") et l'erpat, prêtre enseignant et lecteur.

La conquête islamique, au VIIe siècle, qui a provoqué la chute des sassanides, a disparaitre peu à peu près qui ne subsiste dans ses modalités que chez quelques groupes en Iran, les Guèbres, et en Inde avec les Parsis.

Parmi les sources il faut citer le Shâh Nâmeh, le livre des rois, écrit vers l'an 1000 par Ferdowsi; C'est un poème épique, retraçant l'histoire du Grand Iran depuis la création du monde jusqu'à l'arrivée de l'Islam.

Voir quelques photos sur l'Iran et la présence actuelle d'une petite communauté zoroastrienne avec ses temples du feu et ses tours du silence

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr