Kami du vent

Dans le Nihonshoki, les dieux des Vents apparaissent au le début du récit mythologique. Du souffle du dieu Izagani naquit le dieu du Vent Shina-Tsu-Hiko,

• Tatsua-hiko.

Le dieu Tatsua-Hiko et la déesse Tatsua-Hime sont ainsi nommés d'après Tatsua, la localité où se trouve leur sanctuaire. On les vénérait ainsi pour avoir de bonnes récoltes ; les pêcheurs, les marins étaient aussi leurs fervents adorateurs et portaient des amulettes pour se protéger contre les tempêtes.

• Shina tsu-hiko.
Shina tsu-hiko

C'est le kami du vent et de l'air. Le souffle de la poitrine d'Izanagi donna naissance au premier Kami du vent, Shina Tsu Hiko, qui créa à son tour la déesse Shina-to-Be pour balayer la brume qui recouvrait la Terre. Ils sont aussi mentionnés dans le Norito.
Il remplit complètement l'espace entre la Terre et le Ciel et avec sa femme ils soutiennent ainsi la Terre.

• Fujin.
Raijin et ses tambours
avec Fujin et son sac

Le Ryôbu-Shintô (forme japonaise du bouddhisme) représente iconographiquement le dieu du vent sous une forme terrible. Il est généralement dépeint comme un démon portant sur l'épaule un sac contenant les vents. Il est souvent accompagné de Raiden, le kami du tonnerre portant ses tambours.

• Haya-Ji.

Une variante de Nihonshoki rapporte que le corps d’Ame-no-Wakahiko fut ramené de la terre vers la plaine du ciel par le dieu du Tourbillon qu’on appelle Haya-ji ou Haya-tsumuji-no-Kani.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]